Rencontres d’Arles 2014 : Fly me to the Stars

Pour sa dernière édition comme direc­teur des Rencontres d’Arles de la photo­gra­phie, François Hébel a mis les petits plats dans les grands, avec des photo­graphes de mode à la noto­riété plané­taire, mais aussi et toujours la décou­verte de points de vue et terri­toires moins explo­rés. Passage en revue.

JULIETTE BINOCHE, CHRISTOPHER WALKEN ET AUTRES STARS DU GRAND ÉCRAN… Ce n’est pas sur les murs de votre cinéma UGC préféré que vous pour­rez les voir, pour une fois mais, en mieux, dans la rétros­pec­tive consa­crée à Patrick Swirc aux Rencontres de la photo­gra­phie. Avec en prime quelques clichés dont un Mick Jagger gamin et taquin sous la four­rure, croqué par l’objec­tif de David Bailey. Mais s’il a décidé de se faire plai­sir pour ce jubilé, le plus grand festi­val consa­cré à la photo­gra­phie n’a pas pour autant choisi de virer bling-bling, et conti­nue de propo­ser inlas­sa­ble­ment une pléiade d’ar­tistes photo­graphes moins connus mais tout aussi singu­liers, aux origines multiples. Bons baisers des colo­nies, de Safia Belme­nouar, propose un regard nouveau sur un pan de l’his­toire colo­niale française et sur la vision occi­den­tale de la femme. Dans un autre registre, Vincent Pérez s’illustre par sa maîtrise de la tech­nique du portrait, qu’il dévoile dans Face à face. À la recherche d’un geste ou d’un regard, les clichés du pari­sien fascinent. Connu pour ses talents de comé­dien et de réali­sa­teur, il ne manquera pas de ravir les visi­teurs de cette disci­pline. Autre élément fort de cette édition, le prix Décou­verte, remis par cinq juges dont le conser­va­teur en chef de la photo­gra­phie au Musée d’art moderne de New-York. Parmi les nomi­nés, le Français Patrick Willocq et sa série de photo­gra­phies tirées de son obser­va­tion des Pygmées Ekonda (Congo) inti­tu­lée I am Walé respect me, ou encore le photo­graphe chinois Kechun Zhang et sa série The yellow river surging north­ward rumblin­gly sur le fleuve Jaune. Pour les insom­niaques des soirs d’été, des projec­tions nocturnes met- tront à l’hon­neur des photo­graphes inat­ten­dus tel que Michel Foucault et sa Pein­ture photo­gé­nique, mais aussi des clichés pour célé­brer le travail des photo­graphes durant la Première Guerre mondiale. Happy birth­day, Arles, and Fare­well François Hébel.

LES RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE À ARLES. SEMAINE D’OUVERTURE DU 7 AU 13 JUILLET.  EXPOSITIONS DU 7 JUILLET AU 21 SEPTEMBRE. PASS COMPLET : 49 € LA SEMAINE D’OUVERTURE. DE 29À 36 € EN JUILLET,AOÛT ET DE 26À 31€ EN SEPTEMBRE.
ENTRÉES À L’UNITÉ POUR CHAQUE EXPOSITION : DE 3,50 € À 12 € SELON LES LIEUX.
WWW.RENCONTRES-ARLES.COM

Vous pouvez encore y aller