Ayo au festival Jazz à Vienne

Ayo est une guerrière. Difficile à croire quand on croise son sourire désarmant, sa frêle et longue silhouette armée d’une simple guitare. Après avoir vendu un million et demi de disques dans 40 pays, Ayo retrouve en 2013 Jay Newland, le producteur de son premier opus. Ils enregistrent à New York (sauf “Who” enregistré à Paris) l’album Ticket To The World. La chanteuse allemande d’origine nigériane et tzigane allie le naturel à l’élégance, et ce dès la photo de couverture prise à Château Rouge, l’immense marché africain situé en plein Paris. Dès les premières notes également de l’incendiaire “Fire” aux relents d’insurrection folk rock : une révolution dans un gant de velours. “J’ai écrit “Fire” au moment où les émeutes démarraient à Londres, avant les Jeux Olympiques. La musique peut être aussi une arme contre les injustices.” Six ans après des débuts sur les chapeaux de roue, Ayo tient là un tube qui rivalise dans le cœur du public avec “Down On My Knees”, sa première complainte de jeune écorchée. Elle a aujourd’hui 35 ans, l’allure d’une reine africaine, tout le charisme, la décontraction et l’agilité qu’il faut pour captiver une salle. Son répertoire folk et soul s’est étoffé, plus libre et jazzy, traversé d’éclairs hip-hop et toujours fumé de volutes reggae. Imparable.

 

Soirée concerts All Night Jazz avec :

Uptake

Jean-Pierre BertrandBoogie System

Ayo

Snarky Puppy

Roy Hargrove Quintet special guest Yasiin Bey (Aka Mos Def)

Ester Rada

 

Autres suggestions de sorties