Les musées de Lyon ouvrent leurs portes à la nuit

Sans garantir une expérience aussi décoiffante que celle de Ben Stiller dans le film, la Nuit européenne des Musées reste l’occasion de découvrir les expositions lyonnaises sous un autre angle, parfois vraiment surprenant.

 

 

La plupart des musées de la ville resteront ouverts tard dans la soirée et proposeront des animations. Bien entendu, chacun voit les choses de façon plus ou moins festive. Il y aura donc de sacrées différences entre ce qu’a prévu le CHRD et le Musée des Confluences. Tout le monde devrait cependant trouver de quoi passer une soirée pas comme les autres.

Le Musée Gadagne sera agrémenté d’un parcours sur le thème du sport qui viendra répondre à l’exposition Divinement Foot, dans le cadre des collections permanentes. Il sera ponctué d’événements aux noms évocateurs : Les Dents de la Saône, Le Catch des ombres ou encore La Revanche de Guignol.

Plus sobre, le Musée Urbain Tony Garnier proposera une mise en lumières de son exposition Sacré béton. Bougies et rubans lumineux transformeront les surfaces des installations. Chacun est invité à apporter sa lampe torche pour explorer ces dernières à son rythme, comme dans une ville endormie.

Au Musée des Confluences, on aura les yeux braqués vers le ciel, avec un atelier d’astronomie installé dans le parc mitoyen. Si le temps le permet, on pourra observer plusieurs objets célestes tels que les anneaux de Saturne ou les satellites de Jupiter. Ceux qui préfèrent danser se joindront à une « bande à pied », fanfare populaire haïtienne aux multiples percussions.

Point de robot comme l’année dernière au Musée d’Art contemporain, mais ce dernier restera ouvert jusqu’à 22 h, ce qui permettra de découvrir la rétrospective de Yoko Ono de nuit, une démarche qui n’est pas sans rappeler les « instructions » de l’artiste.

 
Nuit Européenne des Musées
Samedi 21 mai.
Gratuit.

Vous pouvez encore y aller