Moi j’m’en fous je triche : jeux, set et pintes

« C’est normal de jouer ! » D’un rapide Uno à une longue partie de Risk, mille aventures peuvent se dérouler en une soirée, en groupe ou en petit comité, mais sans jamais oublier de s’amuser.

 

De longues heures à jouer à des jeux de société, ce n’est pas forcément l’idée que l’on se fait d’un vendredi soir endiablé. Mais cette opinion devient vite bancale à voir l’ambiance survoltée qui règne dans ce bar associatif juste à côté de la place Sathonay. À Moi j’m’en fous je triche, on prend le jeu très au sérieux et cela ne va pas sans éclats de joie et hurlements de frustration. Différentes ambiances pour différentes personnalités. Dans un coin, un couple joue sagement au Mikado tandis qu’autour d’une table ronde, une bande de potes s’écharpent pour interpréter une règle particulièrement obscure. Et c’est heureux car Mon frère n’aime pas les épinards, c’est le nom de l’association qui fait tourner l’endroit. Nathanaël Danon, son président, veille au grain sur la collection de jeux. Malheur à celui ou celle qui ne range pas correctement les pièces après une partie ! 1 900 boites s’entassent sur les étagères, autant dire qu’il n’y a que l’embarras du choix. Si les habitués savent ce qu’ils aiment et n’ont pas besoin d’aide, les novices peuvent compter sur les explications de Nathanaël : il connaît les règles de 400 jeux et est toujours prêt à en conseiller un, à la tête du client et selon ses envies. Venir seul n’est absolument pas un problème. On trouve toujours un groupe qui a besoin d’un joueur de plus et pour les plus timides, l’équipe est heureuse de jouer les entremetteuses. Au bar, une ribambelle de sirops et des bières artisanales sont là pour se rafraîchir quand la température monte. On n’en est tout de même pas à en venir aux mains, mais la passion que certains mettent dans la construction d’un réseau ferroviaire imaginaire peut impressionner. Que l’on ait envie de réfléchir, de mimer, de rigoler ou de dessiner, il suffit de farfouiller pour trouver le jeu parfait.

 

Vendredi de jeu Vendredi 12 août à 19 h à Moi j’m’en fous je triche, Lyon 1er. 2 €. debitdejeux.fr

Vous pouvez encore y aller