The Notwist : c’est mieux en live

The Notwist : c’est mieux en live

 

POUR OU CONTRE LES ALBUMS LIVE ? LE DÉBAT NE DATE PAS D’HIER et les deux camps ont chacun déployé des arguments éminemment respectables. L’histoire de la musique, quant à elle, a placé la balle au centre, avec une belle collection de loupés et une presque aussi belle collection d’albums essentiels, volés à l’éphémère condition du concert et qui sont parvenus à capturer l’énergie de l’instant pour la transmettre aux générations futures. C’est sans doute ce qu’ont essayé de faire les indie rockers allemands de The Notwist avec leur dernier effort Superheroes, Ghostvillians & Stuff, un triple album live enregistré à Leipzig.

 

Sur le papier, la setlist est pour le moins alléchante : seize titres choisis parmi l’ensemble de la carrière du groupe, avec une belle représentation des deux meilleurs albums Neon Golden et Close To The Glass. Ah ! Les spectateurs présents à Leipzig ont dû se régaler, eux. Mais la réécoute à l’aveugle est un brin fade. Parce que les bidouillages experts des Allemands ne se laissent pas capturer si facilement que ça en disque, et que les titres rallongés à l’extrême nous invitent à entrer dans une transe qu’il n’est pas aisé d’atteindre sans le noir et l’énergie collective de la salle de concert. Non vraiment, The Notwist, c’est mieux en live. En vrai live. Passez votre tour sur le disque, allez les voir à l’Épicerie moderne.

 

The Notwist
Samedi 4 février
à 20 h 30 à l’Épicerie moderne à Feyzin.
De 12 à 16 €.
epiceriemoderne.com

Vous pouvez encore y aller