Verre avec vue

 

Il avait définitivement fermé en 2012 avant de renaitre sous la forme d’un bar quelques jours en janvier, à l’occasion des représentations de la géniale Jeanne au bûcher. Perché au septième étage de l’opéra, l’ancien restaurant des Muses s’est métamorphosé en bar éphémère. Et il ouvre à nouveau ses portes, jusqu’au 27 mai seulement.

 

De même qu’on ne pénètre pas si facilement sur le mont Olympe, il faut être bien informé pour accéder aux Muses. Déjà, parce qu’on apprend souvent le lendemain de sa fermeture qu’il était ouvert (mais ça, c’est le principe d’un bar éphémère). Ensuite, parce qu’il faut se montrer stratégique pour profiter de la vue plongeante qu’il offre sur l’Hôtel de Ville et les toits de Lyon. La première précaution à prendre : choisir son jour en fonction de la météo. On profite tout de même moins bien du paysage sous un rideau de pluie. Deuxièmement, se présenter pile-poil à 18 h 30 devant l’ascenseur, seul accès pour le public, situé sous le péristyle, à gauche de l’entrée. C’est la condition sine qua non pour avoir une table en terrasse.

 

Tout en sobriété.

 

On ne va pas se mentir, le seul intérêt de ce bar, mais qui n’est pas des moindres, c’est bien le panorama sur la ville. Comme le suggère la décoration du lieu, sobre et dépouillée, ainsi que la carte restreinte. Mais contre toute attente, Les Muses ne font pas payer la vue : comptez entre 4, 50 et 6 € le verre de vin et 3,50 € la bière. L’établissement propose également de quoi grignoter, une carte signée par les restauratrices croix-roussiennes Deux filles en cuisine. Dernière info à sortir pour frimer à l’apéro : huit muses ornent le fronton de l’Opéra alors qu’elles sont neuf dans la mythologie. La raison ? La façade n’était pas assez large pour accueillir une statue d’Uranie, la muse de l’astronomie.

 

Bar des Muses
7e étage de l’Opéra
de Lyon, de 17 h 30
à 23 h 30.

Vous pouvez encore y aller