La tête dans les étoiles

 

Comment recon­naît-on la Cons­tel­la­tion du Centaure ?  Quelle est la meilleure période pour obser­ver Saturne ?

C’est quoi une comète ?

 

Voilà les ques­tions, et bien d’autres encore, auxquelles répondent les soirées de l’ob­ser­va­toire de Lyon. Orga­ni­sées un vendredi par mois, quand le premier quar­tier de lune pointe son nez, ces soirées s’adressent aussi bien aux passion­nés qu’aux néophytes, aux adultes qu’aux enfants.

 

Dès la tombée de la nuit, la soirée démarre inva­ria­ble­ment par les dernières actua­li­tés et décou­vertes astro­no­miques faites dans le monde. Acces­sibles dès 12 ans, ces confé­rences de 30 minutes sont menées par un astro­nome. Paral­lè­le­ment, les plus petits eux, ont le droit à une séance de contes sur la mytho­lo­gie et les constel­la­tions.

 

Pique-nique ?

 

Si le ciel est décou­vert, direc­tion le parc pour une séance d’ob­ser­va­tion du ciel avec des téles­copes mobiles, mais aussi avec ceux, beau­coup plus puis­sants, situé sous la coupole. Enca­dré par la Société d’as­tro­no­mie de Lyon, on peut obser­ver en fonc­tion de la période de l’an­née les planètes, les astres ou encore les nébu­leuses. Lorsque le ciel est trop couvert et que les nuages ne permettent pas d’ob­ser­ver les étoiles, l’équipe adapte la soirée avec une séance de décou­verte du ciel, mais cette fois-ci sur écran. Grâce à un logi­ciel, on peut sonder le ciel et décou­vrir quoi obser­ver selon la période de l’an­née. Là encore, les enfants ont droit à un atelier adapté pour comprendre les diffé­rentes phases de la Lune. La soirée se pour­suit avec la visite de la coupole, des jeux, des ateliers et la créa­tion d’une carte du ciel.

 

Pour éviter les mauvaises surprises, les personnes inscrites sont aver­ties par mail toute la semaine sur l’état du ciel et reçoivent la veille le programme de la soirée.

 

Soirées mensuelles de l’Ob­ser­va­toire

Saint-Genis-Laval.

Prochaine soirée :

vendredi 7 avril, de 20 h 30 à 22 h 30.

Sur inscrip­tion. Adulte 6 €, enfant 3 €.

04 78 86 83 83.

obser­va­toire.univ­lyon1.fr

Vous pouvez encore y aller