Temples solaire

Nous fêterons dans quelques semaines les cinquante ans de Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles, l’un des plus grands albums de tous les temps et sans aucun doute celui qui aura donné à la pop psychédélique, en tant que genre musical, son œuvre la plus populaire et la plus aboutie. Assister, un demi siècle plus tard, à la naissance de disques du niveau de Volcano, le deuxième effort des Anglais de Temples, est quelque chose d’aussi excitant qu’émouvant.

 

Le jeune quatuor, qui compte Noel Gallagher et Johnny Marr parmi leurs nombreux fans Outre-Manche, est l’un des fers de lance de cette nouvelle scène britannique qui s’emploie à remettre au goût du jour les ambiances à la fois alambiquées et lumineuses, issues des expériences hallucinogènes des groupes des sixties et seventies. Le premier album, Sun Structures, était déjà un petit bijou.

 

Son successeur Volcano est une merveille de mélodies entremêlées et si bien arrangées qu’on leur découvre de nouvelles enluminures à chaque écoute. Des premières notes de l’époustouflant Certainty, en ouverture, jusqu’à la redoutable doublette de fin Roman God-Like Man/Strange Or Be Forgotten, on voyage à plusieurs kilomètres d’altitude. Un tour de plus et l’on pourra faire la bise à Thomas Pesquet. Smack !

 

 

 

Temples
Samedi 22 avril
à 20 h 30 à l’Épicerie moderne à Feyzin
De 14 à 16 €.
epiceriemoderne.com

Vous pouvez encore y aller