Festival Ambivalence(s)

C’est un des hauts lieux du théâtre contemporain dans la région. Chaque année, la Comédie de Valence fait son Avignon, en mieux et avant Avignon. En mieux parce que souvent plus audacieux, encore plus contemporain dans les textes, et surtout plus créatif et ouvert sur les autres arts, à commencer par la danse. À commencer par le spectacle d’ouverture qui ressemble à un choc des titans : Pas encore, croisant notre circassien préféré Mathurin Bolze, le théâtre musical de Samuel Achache, auteur notamment du Crocodile trompeur ou de Fugue, et Richard Brunel, metteur en scène et patron de la maison. Le trio gagnant du collectif artistique de la bien nommée Comédie de Valence. Juste après, vous pourrez découvrir en avant-première d’Avignon Saïgon, la nouvelle création de Caroline Giuela NGuyen, reconstituant « la physionomie du monde dans un restaurant vietnamien », avec des comédiens pas toujours professionnels et son écriture de plateau ayant renvoyé le théâtre des théâtreux aux calendes antiques. Ajoutez Trap, la performance de Jeanne Candel, et vous obtenez le festival de spectacle vivant le plus excitant d’avant l’été.

Vous pouvez encore y aller