Le festival des 7 Collines 

Toujours curieux et ouvert, le festival des 7 Collines défriche à Saint-Étienne les terres du nouveau cirque et de la danse, et propose aussi quelques performances urbaines et participatives atypiques.

NI TROP GOURMAND EN SPECTACLES NI MAIGRICHON, DÉFRICHEUR, mais sachant aussi s’adresser à un public très large, le festival des 7 Collines, au fil d’une vingtaine d’éditions, a su trouver un bel équilibre et s’inscrire parmi les meilleurs festivals français de spectacles vivants. Privilégiant toujours le nouveau cirque et la danse contemporaine, ainsi que les créations ou les premières françaises, l’édition 2017 s’annonce riche en pièces surprenantes et décalées. Citons par exemple : un ancien champion du monde de BMX, Vincent Warin, mettant aujourd’hui ses roues dans le monde de la danse et de la performance ; un trio de jongleurs (Cie Defracto) qui s’inspire de la dystonie (sujet aux gestes incontrôlés) pour sa nouvelle création ; un chorégraphe autrichien, Simon Mayer, qui revisite avec beaucoup d’humour le folklore et les musiques traditionnelles des… Alpes. La ville autrement Le cirque contemporain sera, quant à lui, représenté par des compagnies venues des quatre « coins » du monde : Tchéquie, Australie, Espagne et Maroc. Et, plus singulier encore, le festival propose deux événements collectifs et participatifs dans les espaces urbains de Saint-Étienne. La plasticienne danoise Karoline H Larsen invite les habitants à redessiner les espaces publics à l’aide de rubans de couleurs. Les canadiens de la compagnie Mammalian Diving Reflex confient à un groupe d’ados amateurs de la région un parcours urbain nocturne. Soit une nouvelle proposition décalée pour expérimenter des contextes sociaux inhabituels et de nouveaux modes de relations entre des populations a priori éloignées les unes des autres…

Festival des 7 Collines
Du 28 juin au 8 juillet.

Informations et programmation sur le site festivaldes7collines.com

Vous pouvez encore y aller