Okja : le pouvoir de super cochon

Sélectionné lors du Festival de Cannes 2017, Okja ne sortira probablement jamais en salle. Réalisé par Bong Joon-ho et co-produit entre Etats-Unis et Corée du Sud, le film n’est visible qu’aux abonnés Netflix. Plan B, la société de production de Brad Pitt est aux manettes et, associé au coup d’éclat médiatique d’une sélection cannois, le film ne pouvait rêver meilleur lancement.
Et… c’est un très bon film, qui aurait été capable d’attirer quelques millions de spectateurs en salles. Mêlant la fable écologique au monde sans pitié de l’agro-alimentaire Okja est tour à tour un film burlesque, un pamphlet politique, une satyre de la société de consommation. Le tout sous le regard d’un super cochon aussi attendrissant qu’un chaton qu’une société sans scrupule spécialisée dans les OGM rêve de transformer en saucisse alors qu’il vit depuis 10 ans avec une adolescente dans la paisible forêt coréenne.
A voir… chez des amis qui ont Netflix.

On y était aussi