Bain de minuit

A l’heure où l’on écrit cette chro­nique, la cani­cule s’abat toujours sur Lyon. 37° enre­gis­tré la jour­née et 27° en soirée. Impos­sible de se rafrai­chir, même la nuit. Si vous n’ar­ri­vez pas à dormir à l’heure où les salles de ciné­mas et les musées sont fermés, et où l’at­mo­sphère est bien trop caliente dans les bars, il vous reste une solu­tion : le bain de minuit. Se plon­ger dans l’eau fraîche, dans le plus simple appa­reil… mais où ? Ironie de la situa­tion, alors qu’elle est équi­pée de puis­sants projec­teurs, mis en place à l’ori­gine spécia­le­ment pour que les Lyon­nais puissent se baigner la nuit, la piscine du Rhône ferme… à 20h. Notre meilleur plan : filer au Grand parc de Miri­bel-Jonage, ouvert 24/24h. L’am­biance sauvage des lieux s’ac­cor­dera parfai­te­ment à votre tenue d’Adam et Eve. Pour éviter les mauvaises surprises (rochers coupants, rencontres fortuites, vase…) on vous conseille de repé­rer les lieux de jour. Vous pouvez aussi vous instal­ler sur la plage, si vous aimez le son du jambé à la lumière d’un feu de bois en compa­gnie de néo-hippies. Enfin, rappe­lez vous que la baignade de nuit n’est pas sans risque. Alors on ne s’éloigne pas du bord et on sort couvert.

On y était aussi