Cars 3 – Retour à l’as­phalte

La « fran­chise » Cars tient une place  très parti­cu­lière dans l’his­toire de Pixar, l’au­teur du premier volet étant John Lasse­ter himself, le fonda­teur inspiré de ces studios qui ont révo­lu­tionné le monde de l’ani­ma­tion. Avec cette histoire géniale de voitures anthro­po­morphes, il signait un film très person­nel, tiré de ses passions et souve­nirs d’en­fance. Après un Cars 2 déce­vant, paro­die labo­rieuse de cinéma d’es­pion­nage, ce nouvel opus revient à l’es­prit origi­nal de la série : on retrouve le cham­pion de courses Flash McQueen, désor­mais à la peine face à des jeunes bolides ultra-perfor­mants. Retraite or not retraite? C’est tout l’enjeu d’une histoire émou­vante, avec cette même réflexion nostal­gique que dans le premier film sur des valeurs tradi­tion­nelles malme­nées par la moder­nité, mais dont le charme vintage s’est ici un peu émoussé.

Cars 3 de Brian Fee (EU, 1h47). Dessin animé. Avec les voix françaises de  Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Nico­las Duvau­chelle, Alice Pol… Sortie le 2 août

La suite dans le maga­zine Exit 

Vous pouvez encore y aller