Free fall

« Toute ma vie j’ai travaillé sur le mouvement alors que la photo est immobilité ». Pour la première fois, le chorégraphe Jiri Kylian présente une série de photographies jusqu’au 29 septembre aux Subsistances, en parallèle de son spectacle East Shadows. Mais Jiri Kylian ne peut s’empêcher d’être chorégraphe. Free Fall n’est donc pas qu’une simple exposition photo, mais une installation précisément scénographiée. Grâce à un procédé technique complexe, l’artiste tchèque a photographié sa compagne et complice de toujours, la danseuse et comédienne Sabine Kupferberg, simultanément de face et de dos, capturant le visage et les émotions de son modèle dont l’expressivité est saisissante. Toujours obsédé par le temps qui passe, le chorégraphe a voulu jouer sur différentes temporalités en faisant notamment poser Sabine Kupferberg avec une marionnette d’elle même réalisée il y a 10 ans. On retrouve ce thème tout au long de cette installation, entre jeu de miroir, vidéos de nuages défilant dans le ciel ou labyrinthe. Jiri Kylian crée une atmosphère douce et méditative, confirmant par là qu’il est bien un grand chorégraphe.

C.S.

 

L'événement à ne pas manquer

Vous pouvez encore y aller