Forêt primaire de Guyane : entre brumes et sous-bois

Pendant trois mois, le photographe Thibaud Syre s’est aventuré dans la forêt primaire de Guyane pour y déceler des trésors cachés. Une quinzaine de ses clichés sont exposés dans le pavillon des serres tropicales du parc de la Tête d’Or, autour de cacaoyers et autres plantes d’Amérique centrale. Placées en forme de trompe-l’œil à côté de la végétation, ces photographies se mêlent parfaitement à l’ambiance du lieu. Avec cette exposition, le photographe immerge le public dans un univers où le très petit (insectes, plantes) fait face au très grand (impression d’arbres infinis), en soulignant le caractère sauvage de cette nature. Car « la connaissance de ces milieux reste encore faible », souligne le photographe. Une exposition modeste mais aussi intéressante d’un point de vue écologique et artistique, qui invite à voir la nature différemment.

 

L'événement à ne pas manquer

Vous pouvez encore y aller