La vie mode d’emploi

Comment vivait-on au siècle dernier ? Le musée urbain Tony Garnier nous replonge en plein XXe siècle, à côté du poste de télé, avec en prime un clin d’œil à l’écrivain de la modernité : Georges Perec. Passionnant.

Comment nos aînés vivaient au XXe siècle et quelle a été l’évolution des logements à cette période ? Ce sont les questions auxquelles tente de répondre cette exposition lancée par le musée Tony Garnier. Afin de toucher un large public, le leitmotiv de « Vie : mode d’emploi » est l’interactivité. Deux pièces totalement immersives ont été créées, dans le but de replonger les spectateurs dans les conditions de l’époque. Fuite d’eau, machine à coudre, journal de 1918 et boîte Phoscao parsèment le taudis du parcours. Plus efficace que des mots, cette scénographie reconstituée par des professionnels du théâtre permet d’appréhender l’insalubrité de l’époque. Plus loin, l’exposition prend des couleurs grâce à l’appartement typique des années cinquante. Pour les plus vieux d’entre nous, cette visite aura probablement le goût de la madeleine de Proust. Enfiler les patins, retrouver la bonne vieille télé cathodique, le Super 8 et le buffet bourguignon raviveront des souvenirs. Pour les plus jeunes, c’est l’occasion de découvrir l’ambiance des Trente Glorieuses.

Curiosité

Par le titre de l’exposition, le musée a souhaité mettre en lumière l’œuvre de Georges Perec. Les organisateurs sont allés encore plus loin en lui consacrant un univers. Sur l’un des textes de l’auteur, une vidéo animée et projetée sur le plafond se laisse contempler allongé sur un lit. Cocasse. Enfin, un autre hommage est rendu aux habitants lyonnais à la fin de la visite, derrière plusieurs portes closes. Curieuses et curieux, allez ouvrir ces dernières pour savoir de quoi il s’agit…

H.H.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties