Los Modernos

C’est l’exposition la plus attendue de l’automne, à côté de la Biennale. Los Modernos débarquent à Lyon début décembre, avec notamment quelques joyaux de la peinture moderne d’Amérique centrale.

Après deux expositions à succès au Mexique en 2015, les musées des Beaux-arts de Lyon et Mexico poursuivent leur collaboration, en entrecroisant à nouveau leurs collections d’art moderne. À Lyon, l’exposition, réunissant quelque trois cents œuvres, reviendra notamment sur l’influence des courants néo-impressionniste, fauve, cubiste, surréaliste et abstrait sur les artistes mexicains au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Et se poursuivra sur les spécificités, ensuite, d’un art moderne mexicain libéré de son héritage occidental. On pourra découvrir ou redécouvrir, du côté français, des œuvres de Pierre Bonnard, Albert Gleizes, Georges Braque, Robert Delaunay, André Derain, Henri Matisse, Fernand Léger, Pierre Soulages… Et côté mexicain, des œuvres signées Diego Rivera, David Alfaro Siqueiros, José Clemente Orozco, Germán Cueto, Carlos Mérida, Rufino Tamayo, Maria Izquierdo…

Cerise sur le gâteau, un magnifique autoportrait de Frida Kahlo. Trois focus compléteront ce parcours : l’un sur les liens entre Diego Rivera et le cubisme parisien au début du XXe siècle, un autre sur l’influence mexicaine sur les surréalistes français, et un troisième sera consacré à la photographie (entre Mexique, États-Unis et Europe) avec des images de Manuel Alvarez Bravo, Henri Cartier-Bresson, Paul Strand, Edward Weston… Un focus photographique que l’on pourra poursuivre à la galerie Le Réverbère avec des images d’artistes contemporains.

Léo Bataille

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties