Big foot + The way back

Et si on arrêtait de jouer aux Indiens. Deux belles expositions à la galerie du Bleu du Ciel bousculent notre regard sur une civilisation ancienne et sa réalité actuelle.

Alors qu’il y a quelques mois encore (en mars 2017), les Amérindiens du Dakota Nord entraient en lutte contre l’implantation d’un pipeline, le Bleu du Ciel consacre à cette civilisation ancienne et hétérogène deux belles expositions documentaires. La première, Big Foot, est signée Guy Le Querrec (né en 1941), reporter pour Magnum et grand passionné de jazz. Au cours de l’hi- ver 1990, des cavaliers Lakotas partent à cheval sur les traces de leurs ancêtres et de leur chef Big Foot, massacrés en 1890 par l’armée américaine à Wounded Knee. Guy Le Querrec suit et photographie cette chevauchée commémorative dans un froid glacial et le décor majestueux de montagnes enneigées du Dakota. Il en a tiré une série de photographies superbes, que l’on dirait presque d’époque, accompagnées de textes de l’écrivain Jim Harrison (le tout fait l’objet d’un livre aux éditions Textuel, publié en 2000). La seconde exposition collective The Way back (Stéphane Barbato, Marie Barronet, Carlotta Cardana, Marion Gronier, Stéphanie Keith) se penche, quant à elle, sur la vie contemporaine des Indiens du Middle West : la résilience des cultures indiennes, la misère régnant dans les réserves, des portraits d’individus singuliers… En plus de leur force plastique, ces images bousculent certaines idées reçues sur les Indiens et s’inscrivent dans le courant du Nouveau documentaire, entre art et réalité.

L.B.

Guy Le Querrec, Big Foot + exposition collective The Way back.

 

L'événement à ne pas manquer

Vous pouvez encore y aller