Hopper

Bye bye les banquettes en cuir rouge du Grand Café ! Fin novembre, un nouveau venu a pris place dans les locaux de l’ancienne brasserie traditionnelle, juste à l’angle de l’avenue Maréchal de Saxe et du cours Gambetta. À mi-chemin entre la brasserie et le bar à bière, le Hopper réveille le quartier. Il suffit de passer devant pour s’en rendre compte : un mois après son ouverture, les plus aventureux squattent les larges tables en bois en terrasse alors qu’à travers les grandes fenêtres, le bar semble plein à craquer. Il faut dire que le Hopper a tout du repaire chaleureux où l’on se sent bien. Murs tantôt bruts, tantôt recouverts de panneaux en bois, banquettes qui courent le long de la pièce, tables hautes et surtout, trônant au beau milieu de la salle, un comptoir couronné de tuyaux cuivrés achève de donner une identité au lieu. Pour être au calme, on peut se réfugier à l’étage du haut, ambiance lounge et gros canapés, mais les places y sont chères.

Bières classiques et exclusivités
Mais on n’est pas venu ici pour enfiler des perles : le Hopper est un bar à bière, il tire d’ailleurs son nom de hop, qui signifie houblon en anglais. À la carte, pas moins de 18 bières pression classiques (Grolsch, Pilsner, Saint Stefa- nus, Chouffe…) mais aussi des exclusivités, comme la Meantime, un élixir tout droit sorti d’une microbrasserie londonienne, et une sélection de bières White Hag, autre microbrasserie irladaise. Le tout à des prix raisonnables, allant de 5 à 7 € la pinte. Et comme l’appétit vient en buvant, on peut commander de 15 heures jusqu’en soirée salades, planches, pizzas et même y prendre son petit-déjeuner ou son déjeuner. Ouvert toute la journée, sept jours sur sept, avec des prix attractifs, on peut parier que le Hopper va vite devenir la nouvelle institution du quartier.

C.S.

Hopper, 43 cours Gambetta, Lyon 3e. Du lundi au samedi de 7h à 1h, le dimanche de 8h30 à 1h. Happy hour de 17h à 20h, pinte à 5€.

Autres suggestions de sorties