Martin Luther King, le rêve brisé ?

Le 50e anniversaire de la mort de Martin Luther King, figure de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, aura lieu le 4 avril prochain. La bibliothèque municipale de Lyon lui rend hommage à travers une exposition comprenant une importante collection du père Christian Delorme. Après un retour sur l’histoire de l’esclavage et sur les principaux leaders du mouvement des droits civiques, la vie et l’œuvre du pasteur d’Atlanta sont illustrées par de nombreuses photographies, des partitions de negro spirituals ou encore des figurines signées Sarah’s Attic. L’exposition trouve une résonance particulière auprès des Lyonnais, en insistant sur l’influence de Martin Luther King dans la ville. Elle s’oriente ainsi vers l’Histoire – la venue historique du pasteur à la Bourse du Travail en 1966 — et l’actualité, via quelques clichés de l’espace Martin Luther King (bien trop méconnu) au parc de la Tête d’or. En plus du devoir de mémoire, Michel Chomarat, commissaire de l’exposition, espère transmettre un message auprès des jeunes générations : « Les plus jeunes se doivent de devenir militants », insiste-t-il. En effet, comme l’exprimait Gérard Collomb il y a neuf ans lors de l’inauguration de l’Espace, « si l’on a tué l’homme d’un rêve, le rêve, lui, n’est pas mort ». P.L.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties