Mais pourquoi est-il si méchant ?

David Azencot n’a pas peur de rien. Avec ses cheveux coiffés en pétard, il dynamite à tout va la bien-pensance de gauche, les idées conventionnelles et la tolérance molle-du-genou. Sur scène, au milieu de blagues sur la Shoah, il n’hésite pas à rire des attaques à la voiture bélier, ni à conseiller aux femmes voilées de porter des k-way ou encore à souhaiter que des terroristes fassent irruption dans son wagon de train remplis d’enfants. Il s’en prend à tout le monde sans distinction, aux végétariens opportunistes comme aux zoophiles, imitant l’air de rien une galerie de personnages dont la palme revient à l’employé d’un abattoir qui trucide à tour de bras des agneaux au marteau. La réussite de David Azencot est de rire des sujets ultra chaud du moment sans chercher à rassembler mais en visant toujours juste dans son analyse. Ce n’est pas pour rien que son spectacle s’intitule Inflammable. Au final, un vrai spectacle d’humour politique, qui ne fait pas semblant de critiquer. ça nous change du dernier film de Dany Boon. C.S.

Inflammable de David Azencot. Jusqu’au samedi 10 mars à l’Espace Gerson, Lyon 2e. De 11 à 16€. espacegerson.com

Exit y était aussi