Entrez sans frapper

La création de Guillaume Labbé et Carole Greep, auteure de la fameuse pièce J’aime beaucoup ce que vous faites, nous immerge dans l’appartement bourgeois d’Isabelle et Philippe. Chez ce couple aisé citadin, tout semble bien rangé. C’est du moins ce que reflète leur intérieur quand on entre (sans frapper) dans la salle et que l’on découvre le décor : tout est impeccable. Et puis résonne ce fond de musique classique, du Chopin que Philippe (Yohan Genin) écoute tranquillement, déjà présent sur scène avant le début du spectacle.

Avant la venue d’Isabelle (Romy Chenelat), une femme au caractère bien trempé, passant le pas de la porte telle une furie. Qui des deux sera le plus déstabilisé par l’arrivée soudaine de Daniel (Lionel Buisson), tout juste sorti de prison ? Certainement pas elle, révélant sa vraie nature – en exagérant parfois – face à ce bad boy au parler cru. Même si le mauvais français de Daniel et ses tenues style camping ou clairement gangsta en font un personnage facilement caricatural, Lionel Buisson, bête de scène, déclenche aisément le rire des spectateurs, reprenant un rôle qui rappelle comme deux gouttes d’eau celui de Benoît Poelvoorde dans le film Mon Pire cauchemar.

Le décalage entre les trois personnages provoque des quiproquos savoureux, et les comédiens au diapason en jouent de bout en bout dans cette demi-création calquée sur le film, malgré une chute un peu abrupte. Une bonne tranche d’humour.

P.L

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties