Lobby, de la compagnie Tie Break

Faites un break avec Tie Break

Fraîchement créée il y a presque deux ans, la compagnie lyonnaise de hip-hop Tie Break est à l’affiche de la Maison de la danse avec Lobby. Entre humour, musique jazzy et performance, Lobby se présente comme un spectacle familial décomplexé. Derrière cette création, on trouve quatre anciens danseurs du Pokemon Crew, la compagnie de hip-hop originaire de Lyon la plus titrée au monde. Moncef Zebiri, Fares Baliouz, Patrick Mbala Mangu et Nagueye Mahmoud ont écrit et chorégraphié ce premier spectacle en forme de comédie musicale, les chansons en moins. Avec un projet artistique assumé : divertir. Car pour cette nouvelle compagnie, le divertissement n’est pas un gros mot. « On va d’abord voir un spectacle pour se changer les idées », balance Moncef, qui estime que la chance des danseurs de Tie Break, c’est d’avoir fréquenté aussi bien le milieu artistique de la danse hip-hop que les compétitions : « On a pu développer une énergie et une spontanéité que des danseurs de Conservatoire n’auront pas  ».

 

Sales gosses au grand coeur

Ces danseurs, qui gamins s’entraînaient sous le péristyle de l’opéra, ont à cœur de changer l’étiquette de « bande de sales gosses » collée aux danseurs hip-hop en créant des liens avec les institutions culturelles comme la Maison de la danse ou la Drac. L’autre cheval de bataille de Tie Break : démocratiser leur discipline en la partageant avec le plus grand nombre. Pour la première de Lobby à la Bourse du travail il y a un an, ils avaient fait monter sur scène 30 jeunes du 3e arrondissement. En juin 2017, ils ont intégré la SEPR pour trois ans de résidence, avec l’idée de créer un projet avec les élèves de l’école et de la Maison pour tous. On a hâte de découvrir ces danseurs généreux, aussi bien dans la vie que sur scène.

C.S.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties