Advertisement

Acosta Danza

Il a débuté en dansant sur des clips de Prince ou de Kate Bush pour la télévision belge. Sidi Larbi Cherkaoui est maintenant devenu un des très grands chorégraphes contemporains, en plus d’un danseur hors pair, au corps reptilien inventant les mouvements les plus doux et improbables et se jetant d’un projet à l’autre, toujours vers de nouveaux territoires inconnus. Après Fractus V à la Maison de la danse aux résonances politiques on ne peut plus fortes, il rejoint cette fois le flamenco de la grande María Pagés pour la reprise de leur duo triomphal : Dunas, créé en 2010 sur la grande scène des Nuits. Flandre de Sidi Larbi Cherkaoui, Espagne de María Pagés, musique flamenca et chants arabes, à ceux qui doutent encore que le métissage soit possible, on leur propose volontiers d’aller voir deux des plus grands danseurs d’aujourd’hui sur une scène, communier dans la nuit. S’ils sont capables de le mériter… Cet « archipel flamenco » se prolongera avec un autre spectacle de María Pagés le surlendemain, Una Oda al Tiempo. Mais vous n’en aurez pas pour autant fini avec Sidi Larbi Cherkaoui non plus : le flamand signe aussi une chorégraphie du spectacle Acosta Danza, portrait en cinq tableaux du danseur étoile cubain Carlos Acosta, qui fait fureur au Royal Ballet de Londres. Si le métissage se mêle en plus à la noblesse, comment résister ?

Acosta Danza de Carlos Acosta dont une chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties