Advertisement

Thom Yorke + Oliver Coates

Avant, les groupes de rock se séparaient pour de vrai. Ils implosaient d’un coup et ça faisait du bruit. Il y avait des petites phrases, des noms d’oiseaux, des Yoko. Mais ça, c’était avant. On découvre avec Radiohead la possibilité de doubles vies artistiques libres et multiples à l’intérieur comme à l’extérieur du groupe. Cela ne concerne pas que le leader Thom Yorke. Il y a aussi eu le guitariste Johnny Greenwood — c’est même lui qui a été le premier à s’échapper — et plus récemment, le batteur Phil Selway. Chacun a produit une importante œuvre solo sans couper le robinet de l’inspiration du groupe puisque Radiohead, en quintette, a sorti dans le même temps trois albums (In Rainbows, The King of Limbs, A Moon-Shaped Pool). Un sacré tour de force, tout de même, que cette non-implosion. Évidemment, l’œuvre solo de Thom Yorke est celle qui rappelle le plus Radiohead. Parce qu’il en a toujours été la tête pensante, bien sûr, mais aussi parce qu’une voix, même habillée de nouveaux ornements, transporte toujours avec elle quelque chose de l’identité d’un groupe.

Pourtant, il y a dans son travail personnel des choses nouvelles à découvrir, notamment sur scène. Le concert au Transbordeur devrait en être une preuve épatante parce que bien qu’estampillé « solo », il s’agit en fait d’un concert en trio dans lequel l’Anglais se présentera avec deux exceptionnels techniciens à ses côtés : Nigel Godrich et Tarik Barri. Le premier fut le producteur du Radiohead de la grande époque (OK Computer, Kid A, Amnesiac). Un cador. Le deuxième est encore plus fascinant. Tarik Barri est un artiste visuel hollandais qui construit des ponts entre le son et l’image. Dans une précédente collaboration à l’Institute of Sound de Berlin, Yorke et Barri avaient imaginé un « Hexadôme » musical permettant au public, placé à l’intérieur, de vivre une expérience immersive. Depuis, Barri l’accompagne souvent sur scène, comme un membre du groupe à part entière. Dans une ville qui accueille le plus grand festival dédié à la lumière et où résident quelques-uns des meilleurs « light designers » du monde de la musique, son show pourrait bien voler la vedette aux musiciens !

Alexandre Queneau

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties