Illusions

C’est un spectacle précieux qu’on a vu naître sur la petite scène de l’Elysée à la Guillotière, avant d’être repris au TNP comme il le sera à nouveau à la rentrée (prenez vos places !). En attendant, ce quatuor amoureux et malicieux tient la scène d’Avignon tout l’été, preuve que des textes contemporains peuvent tenir longtemps la rampe quand ils sont aussi bien habités. Une histoire d’amour vertigineuse mise en scène par Olivier Maurin. Illusions, c’est quatre jeunes hommes et femmes qui viennent tour à tour raconter leur vie de couple à travers des monologues qui s’enlacent et se recoupent les uns avec les autres. Une jeune femme commence à raconter son histoire, sentimentale, poignante (Clémentine Allain, en apesanteur), avec une foi dans l’humanité qui vous ferait tomber en amour ad vitam en sortant.

Premier vertige : on comprend peu à peu que cette jeune femme raconte l’histoire d’un couple plus âgé, accompli, revenu de tout. Par la force des choses, celles que la pièce va justement nous apprendre. Deuxième vertige : on respire avec elle, on a la gorge nouée en même temps qu’elle, comme si notre meilleur(e) ami(e) nous racontait l’histoire de sa vie. C’est le miracle du metteur en scène, Olivier Maurin : parvenir à une direction d’acteurs d’une délicatesse à travers laquelle le travail n’apparaît jamais. Comme s’il nous donnait l’illusion de jouer à la place des acteurs. Avec ce talent particulier d’effacer les contingences du théâtre pour laisser traverser un texte dans toute la plénitude de ses émotions. Un des plus beaux spectacles qu’on ait vu ces dernières années au théâtre.

L.H.

Illusions d’Ivan Viripaev. Mise en scène Olivier Maurin avec Clémentine Allain, Arthur Fourcade, Fanny Chiressi et Mickaël Pinelli.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties