Festival Moderne Tropique

Moderne Tropique, c’est le festival dédié aux nouvelles musiques mondiales, organisé par l’Épicerie Moderne hors les murs dans les clairières et places du Fort de Feyzin. François Jolivet, le nouveau directeur de la salle feyzinoise, a choisi avec son équipe d’inscrire cette troisième édition dans la continuité des précédentes, tout en s’ouvrant à de nouveaux horizons, comme la Turquie.

Aux côtés de la chanteuse éthiopienne Éténèsh Wassié et du soundsystem lyonnais Voilaaa, qui vient de livrer une prestation de folie aux Nuits Sonores, on découvrira ainsi la rockeuse engagée Gaye Su Akyol. Elle pratique un rock psychédélique délicieusement infusé de sonorités anatoliennes, comme cela se faisait beaucoup dans l’underground stambouliote des seventies – il faut réécouter le fabuleux Elektronik Türküler d’Erkin Koray pour se téléporter dans l’ambiance enfumée de cette époque où mêler airs turcs et rock progressif sur des instruments occidentaux (guitare, basse, batterie) fut une mode et même un mouvement musical important, stoppé net par le coup d’État de 1980 et ses conséquences en matière de conservatisme culturel. Aujourd’hui, sous le régime d’Erdogan, les choses ne se sont pas améliorées. Alors, tant bien que mal, une scène alternative à l’esprit « do it yourself », tente de se faire entendre. Le fait qu’une jeune artiste telle que Gaye Su Akyol obtienne une sortie internationale pour son album, Hologram Imparatorlugu, et tourne dans le monde entier sont d’enthousiasmants signes de sa vigueur. Espérons qu’elle persiste. D’ici, en tout cas, nous irons la soutenir par notre écoute.

Alexandre Queneau

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties