Rétrospective Ozu en 10 films

10 films d’Ozu en copie restaurée, c’est ce qu’a la bonne idée de proposer le Comoedia encore cette semaine. Ozu est un peu au Japon ce que John Ford est aux États-Unis : le plus grand des classiques, auscultant la société japonaise d’après-guer re avec moult clins d’oeil à la civilisation occidentale. Enfants chipies dans Bonjour ou Été précoce, liberté des femmes à l’intérieur de la famille, relations entre les générations, suprématie de la nature ou individualisme par le travail, les thèmes d’Ozu sont on ne peut plus universels. Outre son Chef-d’oeuvre Voyage à Tokyo régulièrement cité comme un des plus beaux films de tous les temps, on vous conseille en priorité Printemps précoce (photo) et Printemps tardif, ou, plus léger, sa comédie Bonjour sur les deux bambins qui se lancent dans une révolte muette quand leurs parents les empêchent d’aller chez le voisin regarder les matches de sumo à la télé… Grâce, humour philosophique et minimalisme d’orfèvre.

 

L.H.

Rétrospective Ozu en 10 films, au Cinéma Comoedia, Lyon 7e.

Autres suggestions de sorties