Fortuna

Conte d’hiver en Helvétie

Signé par un cinéaste franco-suisse au parcours singulier, Fortuna s’inscrit dans la suite des nombreux films qui aujourd’hui traitent de la question des migrants en Europe, mais sort heureusement du lot commun du naturalisme facile et du prêt-à-penser. Photographe, poète, Germinal Roaux pose son regard d’artiste sur le parcours de Fortuna, jeune Éthiopienne enceinte qui a trouvé refuge, avec bien d’autres, dans un monastère des Alpes suisses. Paysage austère sublimé par un noir et blanc somptueux, à l’image d’un film qui confronte les voyages, les destins. Voyage angoissé et rempli d’espoir de Fortuna, voyage intérieur de religieux partagés entre la tradition d’accueil que porte leur foi et leur désir de retrait du monde. Confrontation aussi des générations et des registres de jeu, la candeur de Kidist Siyum Beza répondant à l’expérience de l’immense Bruno Ganz. Un film qui cultive avec finesse ses paradoxes, d’une rigueur toute luthérienne, mais vibrant d’humanité. A.L

Fortuna de Germinal Roaux (Sui-Bel, 1 h 46) avec Kidist Siyum Beza, Bruno Ganz, Patrick d’Assumçao. Sortie le 19 septembre.

Autres suggestions de sorties