Festival En acte(s), deux pièces

Le théâtre, c’est toujours à l’Élysée que ça se passe, au moins pour ce qui concerne la création et des formes un tant soit peu inventives. Après avoir été créé au Lavoir Public il y a quatre ans, le festival en Acte(s) émigre à la Guillotière, toujours à l’initiative de l’acteur et metteur en scène Maxime Mansion (photo). L’enjeu de cet événement est de montrer du théâtre brut, sans artifice ni décor, pour laisser toute leur place au texte et au jeu. Des binômes d’auteurs et de metteurs en scène sont donc invités à combiner leurs visions et leurs compétences pour créer un spectacle sur le thème de leur choix, mais devant faire écho à l’actualité. Chaque pièce dure une heure et permet de faire circuler du sang neuf, depuis les auteurs de textes jusqu’aux interprètes en passant par les metteurs en scène. Deux artistes lyonnais donnent le la en septembre en reprenant les textes qu’ils avaient déjà travaillés au printemps dernier au TNP : Baptiste Guitton pour Irrépressible de Kevin Keiss, une pièce sur l’addiction, y compris à l’amour ; et l’infatigable Philippe Mangenot pour On dit que Josepha (c’est le titre), de Gwendoline Soublin.

 

L.H.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties