Soirée Dario Argento

À l’occasion de la parution de son autobiographie, le maestro du meurtre à l’arme blanche et de la terreur baroque vient, le temps d’une soirée, se raconter à l’Institut Lumière, rencontrer ses (nombreux) fans et tout cinéphile curieux de l’entendre lever un peu le voile sur son parcours et ses inspirations. Si l’homme est accessible, il n’en est pas moins avare de confidences. Un échange qui s’annonce donc privilégié avec ce Romain pur jus, petit-fils de photographes, enfant solitaire plongé dans les bouquins et fasciné dès le plus jeune âge par les salles obscures. De quoi faire galoper l’imaginaire ! Son entrée dans le monde du cinéma se fera par la case giallo, genre typiquement italien, thriller violent teinté d’érotisme. Puis glissement vers l’horreur et le surnaturel, avec notamment ce qui reste son chef-d’oeuvre, Suspiria, film culte de toute éternité, que l’Institut Lumière programme pour conclure en apothéose.

Maléfices, sorcellerie, et disparitions de jeunes étudiantes au sein d’une très chic Académie de danse à Fribourg… Le script dit tout de ce savant dosage entre machine à frayeurs et sens de la poésie et du grotesque, qu’ont en partage les artisans d’un cinéma fantastique latin. Si en termes de pure efficacité certaines scènes ont pris un coup de mou, l’ensemble demeure perturbant à souhait. Revoir Suspiria sur grand écran permet surtout de révéler l’esthète, le peintre halluciné qu’est Dario Argento. Le film est d’une beauté à couper le souffle.

Si, depuis, Argento a connu une carrière en dents de scie, on accueille avec confiance son credo : « Tant que là dehors se trouvera quelqu’un à qui faire peur, je pourrai me considérer comme un homme heureux. » Grand mal nous fasse ! / J.Giroud

Soirée Dario Argento à l’Institut Lumière. Jeudi 4 octobre à 19 h à l’Institut Lumière, Lyon 8e. Rencontre avec le réalisateur autour de son autobiographie, Peur (éditions Rouge profond), suivie de la projection de Suspiria. institut-lumiere.org

Autres suggestions de sorties