JAMES BOND SYMPHONY par l’Orchestre national de Lyon.

Ce n’est ni un simple concert ni un cinéconcert, mais un show musical à partir des plus belles musiques de films d’un certain James Bond. Il y a de quoi faire, depuis le thème original signé de l’ex de Jane Birkin, John Barry, jusqu’aux dernières B.O. de David Arnold, petit génie de la musique de films contemporains, qui a notamment signé Le Monde ne suffit pas. En attendant la saga Star Wars, l’Orchestre national de Lyon se met en grande pompe pour les fêtes avec même pour l’occasion une mise en lumière de l’Auditorium par une spécialiste du genre, D.M. Wood. Et s’il y aura de la grande musique pour grand orchestre symphonique, il y aura aussi les plus belles chansons des génériques de James Bond, dont le Live and let die signé d’un certain Paul McCartney, pas encore annoncé pour la soirée. Matthew Ford et Alison Jiear en James Bond girl viendront mettre le feu à la soucoupe de la Part-Dieu. Trois soirs pour jouer aux espions de la musique de films sur plus de 50 ans de saga. Une opportunité magnifique pour découvrir l’ONL et le côté spectaculaire de voir un grand orchestre jouer sur scène pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore. Avec en prime le 6 décembre, une soirée pas comme les autres : un Auditorium dans lequel vous pourrez venir déguisé, en robe à paillettes ou en smoking glamour. De quoi défier les plus élégants des musiciens. Et pour ceux qui veulent pousser le jeu jusqu’au bout, on peut vous donner l’adresse du concessionnaire Aston Martin dans le 6e sur simple courrier adressé à la rédaction…

 

L.H.

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties