Le meilleur du rire pour la Saint-Sylvestre

Vous voulez bien sortir le 31 décembre pour rigoler mais vous voulez être à peu près sûr de rire ? On vous a sélectionné les spectacles qui n’oublient pas d’écrire pour le dernier jour de l’année, à des prix encore accessibles.

 

Lompret lave plus blanc

C’est une première : la « grande lessive » de l’année, ou comment se laver d’humour gras et rentre-dedans le 31 décembre pour rattraper l’ensevelissement sérieux et plombant de la politique et de l’actualité qui sévissent 365 jours par an. C’est dire s’il y a du boulot. C’est notre chouchou désormais lyonnais Aymeric Lompret qui s’y colle, en tête d’affiche avec présence de ouf, parler cru, conscience sociale et cocktail explosif de 66% de vulgarité et 33% de grossièreté. Ne vous y trompez pas : c’est une des plumes les plus brillantes quand il s’agit de cogner sur le discours assassin et propre sur soi du macronisme, en oubliant d’être poli. C’est pour ça qu’on l’aime. Pour cette première il sera accompagné de deux autres de nos chouchous : Yann Guillarme et une petite dernière déjà grande, lauréate du prix de la presse au dernier festival de Gerson, Alexandra Pizzagali. Une nuit du rire pour oublier des mois d’humiliation, laissez-vous lessiver…

LA GRANDE LESSIVE DE L’ANNÉE avec Aymeric Lompret, Yann Guillarme, Constance, Les Décaféïnés et Alexandra Pizzagali…

Lundi 31 décembre à 20h30 à la Bourse du Travail, Lyon 3e. De 32 à 35 €. espacegerson.com

 

Guillarme en solo

Après l’avoir vu dans La Grande Lessive à 20h30 (lire-ci-contre), vous pourrez directement prendre le métro pour rejoindre Yann Guillarme au Boui-Boui à 22h30, cette fois pour le one qu’il avait créé dans la salle mythique du Vieux Lyon avant d’avoir du succès à Paris. On n’a pas vu la dernière mouture de ce Véridique, mais vous pouvez aller voir cette bête de scène les yeux fermés : acteur tout terrain, inégalable, il peut tout jouer. C’est vraiment le meilleur acteur comique de Lyon, en pleine maturité et en plein succès. Bar à bière breton dépassant le taux d’alcoolémie d’un Gainsbourg, relecture de la Bible façon nudiste ou final en odyssée pour spermatozoïde partant pour un grand voyage en route vers la naissance, il pourrait lire le bottin et faire rire une salle entière. Il a l’abattage d’un Gérard Depardieu, l’énergie en plus. Festif, excessif, le 31 décembre aurait pu être créé pour lui. C’est ce qui s’appelle la bonne personne au bon moment. Immanquable.

VÉRIDIQUE de Yann Guillarme

Lundi 31 décembre à 22h30 au Boui Boui, Lyon 5e. 43 €. bouiboui.com

 

Nader de rien

Immigration, sexualité, politique, avec style et une dose de cynisme doux, il dégomme tout ce qui bouge, mal poli, mal pensant, mais toujours bien troussé. C’est un peu du stand-up chic. Après avoir intitulé son premier one La Théorie du salaud, il a changé le titre pour s’amuser de ses origines libanaises et de son sang arabe mais toujours en costard et chemise blanche. Il prend un malin plaisir à se faire détester, misanthrope de circonstance revendiqué. L’horizon bouché des réactionnaires n’est jamais très loin, mais derrière l’apparence falote de son personnage de lâche en costume, il s’en sort très bien grâce à une forme de douceur dans l’énonciation et surtout un art de la formule qui fait mouche à chaque fois. Et ce n’est qu’un début. Un petit frère de Gaspard Proust que le Boui Boui a judicieusement gardé pour minuit, l’heure de l’humour assassin.

MOI, BEAU ET MÉCHANT de Jacques-Henry Nader

Lundi 31 décembre à 23h45 au Boui Boui, Lyon 5e.

 

Neuf mois ferme

Lorsqu’on était allé voir Délit de grossesse à la Comédie Odéon, on s’attendait à du café-théâtre classique, enchaînant vanne sur vanne. Mais c’est un spectacle beaucoup plus doux, avec une mise en scène parfois poétique, qu’on a eu la surprise de découvrir. Il y a la blonde et la brune, Vanessa Defasque et Ariane Echallier – les créatrices et comédiennes de cette pièce – qui interprètent chacune deux types de femmes : celle qui rêve de devenir mère et celle qui est tombée enceinte pour faire plaisir à son mec. À deux, elles explorent toutes les situations, de l’annonce à la réaction des proches, en passant par la visite chez le gynéco. Les comédiennes alternent scènes comiques bourrées d’énergie – comme une séance de préparation à l’accouchement en mode rituel vaudou avec une sage-femme à mi-chemin entre Patty Smith et une femme des cavernes –, avec des bulles de poésie. Les plus touchants sont ces apartés avec l’enfant que chacune porte, quand, loin de la pression sociale, elles content leurs doutes et leurs espoirs. Tout comme ces moments où elles interprètent le foetus dans le ventre maternel. Une fois le rideau tombé, on a qu’une envie : connaître la suite. Comme pour une nouvelle année.

DÉLIT DE GROSSESSE, vécu, écrit et interprété par Vanessa Defasque et Ariane Echallier

Lundi 31 décembre à 20h et 22h à l’espace Gerson, Lyon 5e. De 25 à 30 €. espacegerson.com

 

LH & CS

Autres suggestions de sorties