Le Livre de ma mère

C’est le roi du seul en scène, mais souvent pour faire rire. Cette fois, Patrick Timsit monte sur les planches pour rendre hommage à sa mère, « tant qu’elle est encore en vie », en adaptant un livre qui le poursuit depuis son enfance : le bien nommé Livre de ma mère d’Albert Cohen. Pour l’occasion, il voulait changer d’horizon et est allé chercher un metteur en scène du théâtre public, Dominique Pitoiset, à qui l’on doit notamment le très beau Cyrano de Bergerac avec Torreton, « pour faire tomber les frontières souvent artificielles entre théâtre privé et théâtre subventionné, rires et larmes ». Un texte qui narre avec émotion l’amour fou d’un fils pour celle qui lui a donné la vie, et cette utopie particulière de ne jamais pouvoir envisager la mort maternelle, qui va pourtant advenir. Un texte des plus poignants, pour lequel celui qui a toujours été capable de mêler au cinéma ses rôles comiques avec déjà des compositions dramatiques (Le Cousin, avec Alain Chabat, La Crise, avec Maria Pâcome), compte bien user de son même sens de la scène et de sa convivialité coutumière. « Ce n’est pas parce que c’est dramatique que je veux que les gens s’ennuient. » Vous pouvez compter sur lui pour cette parenthèse mélodramatique, juste avant qu’il ne reprenne un nouveau seul en scène, mais cette fois pour faire rire.

 

Luc Hernandez

 

L'événement à ne pas manquer

Autres suggestions de sorties