Sortir à Lyon
Par Soundinitiative. Une cuillerée de tennis, quelques chats, une pointe de plagiat de Fausto Romitelli et de The Thing, des sonneries de téléphone customisées, un ensemble instrumental flexible (au moins six musiciens, dont un percussionniste et un pianiste), de la vidéo et de l’électronique (dont au moins un ordinateur qui bugue) : voici quelques-uns des ingrédients de la conférence complètement dérangée, déjantée et dévoyée qu’est Star me Kitten.