Sortir à Lyon

Les muses

 

Il n’y a pas que les concerts afro-beat du Péristyle qui font battre le cœur de l’Opéra de Lyon cet été. Juste derrière la scène à baldaquin, sous les arcades de l’auguste maison de Serge Dorny, suivez la flèche qui mène à l’ascenseur et montez plus haut que le ciel du bureau de Gérard Collomb, juste en face.

Vous voilà au firmament lyonnais, à hauteur de Fourvière, pour goûter la carte des Muses, le repaire gastronomique de l’été. La bonne nouvelle, c’est que les prix restent plus bas que nombre d’adresses restées à ras du
sol : un plat du jour à 11 €, et un florilège de salades aux deux formats au choix, auxquelles va largement notre préférence, et pas seulement parce qu’on veut avoir l’air digne sur les plages cet été. Poulet safrané aux agrumes et fenouil, pain libanais, aubergines rôties à l’ail noir ou mozzarella buffala qui a comblé les papilles des copines de la rédaction… plus besoin de partir en vacances trop tôt, l’inspiration est déjà méditerranéenne, même si la tomate farcie qu’on a goûtée en sus de notre entrée faisait davantage redondance que bombance après la buffala.

Peu nous chaut : la meringue maison XXL et sa crème fouettée sur lit de framboises ont eu raison de nos dernières tentations déraisonnables.

Luc Hernandez