Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le (petit) monde de la culture mani­feste à la Région

Le monde de la culture manifeste devant l'Hôtel de Région
Une pancarte brandie devant l'Hôtel de Région.

Suite à la coupe budgé­taire de près de 3,7 millions annon­cée par la Région Auvergne-Rhône Alpes, une mobi­li­sa­tion était orga­ni­sée ce mardi 7 juin devant l’Ho­tel de Région à Confluences. Quelque 50 personnes deve­nues envi­ron 200 en fin de course étaient rassem­blées sous les bande­roles de la CGT spec­tacle, du SYNDEAC, SYNAVI et des repré­sen­tants de la culture et de la créa­tion de la Région, de St-Etienne à Annecy en passant par Albert­ville. Des étudiantes en métier de l’art bran­dis­saient des pancartes « SOS Culture en détresse », des inter­mit­tents « Wauquiez assèche la culture », d’autres plus ciné­ma­to­gra­phiques « Touche pas au grisbi ! » Ou encore plus sobre­ment « culture en danger ». Un peu de musique, Thomas Leroux, trom­pet­tiste de jazz  lyon­nais sortait de répé­ti­tion le matin quand lui et ses musi­ciens se sont déci­dés de parti­ci­per à ce rassem­ble­ment en y amenant leurs instru­ments : « il faut se sentir concerné même si on ne l’est pas direc­te­ment, on appar­tient aux milieu de créa­tifs et ce qui est en train de se passer nous dégoute.  » Sur un air de fanfare, l’at­mo­sphère se déten­dait alors malgré des discours véhé­ments à l’en­contre de l’exé­cu­tif de Région. 

Tartuffe d’après Tartuf­fe…

Dans la foule on retrou­vait un groupe d’élus écolo­gistes de la Région venu affi­cher son oppo­si­tion à cette déci­sion. Maryam Laïdouni-Denis, La conseillère régio­nale fustige les argu­ments avan­cés par Laurent Wauquiez: « On nous parle de rééqui­li­brage mais ça n’est pas un rééqui­li­brage ! Parce qu’on aime­rait bien savoir où vont partir ces millions. On est vrai­ment face au mépris et de la créa­tion et surtout face à enjeu démo­cra­tique de premier ordre : c’est l’éman­ci­pa­tion permise par la culture qui est mise en danger ! » Joris Mathieu, direc­teur du TNG à Lyon et syndiqué CGT spec­tacle avance dans ce sens et lorsque qu’on lui demande ses prévi­sions pour la suite du mouve­ment, il répond : « tout ça va dépendre de la réponse appor­tée et s’il va y avoir reprise des concer­ta­tions… » Pour le moment, sans surprise, la Région n’a reçu personne. On chuchote dans le méga­phone que le mouve­ment pour­rait durer tout le mois de juin, en atten­dant de faire la même chose devant l’Hô­tel de Ville suite aux coupes de la mairie ? Ceci est une autre histoi­re… L’adjointe à la culture de la Ville Natha­lie Perrin-Gilbert était bien là. On se croyait dans Tartuffe qu’on venait de voir en ouver­ture aux Nuits de Four­vière. E.B.

On a lu le nouveau livre drôle et émou­vant de Frémaux sur Taver­nier

Thierry Frémaux revient sur son long compagnonnage avec Bertrand Tavernier à l'Institut Lumière, dans un biographie intime qui paraît chez Grasset : Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage. Emouvant. Que l’on doit se sentir petit lorsqu’on voya...

Sans filtre, le nouveau Ruben Ostlund, le grand film de la rentrée

[mis à jour] Deuxième Palme d'Or pour le Suédois Ruben Östlund après The Square, Sans filtre est une satire jubilatoire avec une séquence d'anthologie sur un yacht d'oligarques russes ! Le film le plus ambitieux et le plus impressionnant de cette rentrée? Courez-y ! Il y a ...

Emma­nuel Carrère à Lyon, un grand écri­vain face aux atten­tats

Après L'Adversaire ou D'autres vies que la mienne, Emmanuel Carrère vient présenter V13, chronique judiciaire des attentats du 13 novembre à la librairie Passages à Lyon. Dix mois d’audience pour l’histoire. Dix mois pour juger l’irréparable. Un « saut dans l’inconnu » pour Em...