Sortir à Lyon
Partager cet article :

Bon plan [chez soi] Cinéma

Roche­fort sans la mous­tache

Alerte rouge : Sympho­nie pour un massacre de Jacques Deray est diffusé ce lundi 27 avril à 20h55 sur France 5 !

Le saviez-vous ? Jean Roche­fort a débuté sans la mous­tache, en jouant les faux derches dans les polars des années 60. Il incarne même, impas­sible, un parfait salaud dans Sympho­nie pour un massacre, un des premiers films de Jacques Deray, futur réali­sa­teur de Borsa­lino et ancien vice-Président de l’Ins­ti­tut Lumière. C’est le polar du samedi soir parfait, dans un noir et blanc brillant avec la plus fine clique du cinéma français de l’époque : Charles Vanel, Michel Auclair et… Michèle Mercier, future Angé­lique ! Avec sa mine pati­bu­laire et son imper des mauvais jours, Roche­fort va arnaquer tout ce beau monde pour mieux récu­pé­rer le butin du coup qu’ils sont en train de monter. Après des dialogues aux petits oignons pour parler pâté au merle, il va faire croire qu’il séjourne à Bruxelles pour mieux accom­plir son forfait dans le train de nuit pour Lyon… avant de remon­ter dans son coupé cabrio­let garé devant la bras­se­rie Georges ! Cerise sur la gâteau, encore inconnu, c’est en mettant une mous­tache et une perruque postiches qu’il va accom­plir son meurtre, pour mieux passer inaperçu… Ce n’est que le début de cette sympho­nie baignée de la géniale musique de Michel Magne (Les Tontons flin­gueurs), idéale pour une soirée de confi­ne­ment sans enfants, d’au­tant que le film est désor­mais dispo­nible en copie restau­rée.

Sympho­nie pour un massacre de Jacques Deray avec Jean Roche­fort est diffusé lundi 27 avril à 20h55 sur France 5. Ou dispo­nible en Vod sur Canal pour 2,99 €, en copie restau­rée ici : https://www.canal­plus.com/cinema/sympho­nie-pour-un-massacre/h/9691583_40099

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Annu­la­tion des réci­tals de Kanto­row

Les concerts du jeune pianiste prodige Alexandre Kantorow prévus les 3 et 4 juillet au musée des Tissus par Piano à Lyon sont finalement annulés devant les difficultés d'organisation liées aux conditions sanitaires et aux reports des billets. IL faudra donc probablement attendre ...

La (double) vie de Brian

Alors que l'Institut Lumière lui consacre une large réetrospective, Quais du polar invite Brian De Palma pour son premier livre, Les Serpents sont-ils nécessaires. Deux bonnes raisons de rencontre un des plus grands cinéastes vivants....