Sortir à Lyon
Partager cet article :

Bon plan [chez soi] Cinéma

Roche­fort sans la mous­tache

Alerte rouge : Sympho­nie pour un massacre de Jacques Deray est diffusé ce lundi 27 avril à 20h55 sur France 5 !

Le saviez-vous ? Jean Roche­fort a débuté sans la mous­tache, en jouant les faux derches dans les polars des années 60. Il incarne même, impas­sible, un parfait salaud dans Sympho­nie pour un massacre, un des premiers films de Jacques Deray, futur réali­sa­teur de Borsa­lino et ancien vice-Président de l’Ins­ti­tut Lumière. C’est le polar du samedi soir parfait, dans un noir et blanc brillant avec la plus fine clique du cinéma français de l’époque : Charles Vanel, Michel Auclair et… Michèle Mercier, future Angé­lique ! Avec sa mine pati­bu­laire et son imper des mauvais jours, Roche­fort va arnaquer tout ce beau monde pour mieux récu­pé­rer le butin du coup qu’ils sont en train de monter. Après des dialogues aux petits oignons pour parler pâté au merle, il va faire croire qu’il séjourne à Bruxelles pour mieux accom­plir son forfait dans le train de nuit pour Lyon… avant de remon­ter dans son coupé cabrio­let garé devant la bras­se­rie Georges ! Cerise sur la gâteau, encore inconnu, c’est en mettant une mous­tache et une perruque postiches qu’il va accom­plir son meurtre, pour mieux passer inaperçu… Ce n’est que le début de cette sympho­nie baignée de la géniale musique de Michel Magne (Les Tontons flin­gueurs), idéale pour une soirée de confi­ne­ment sans enfants, d’au­tant que le film est désor­mais dispo­nible en copie restau­rée.

Sympho­nie pour un massacre de Jacques Deray avec Jean Roche­fort est diffusé lundi 27 avril à 20h55 sur France 5. Ou dispo­nible en Vod sur Canal pour 2,99 €, en copie restau­rée ici : https://www.canal­plus.com/cinema/sympho­nie-pour-un-massacre/h/9691583_40099

Les Crimes du futur, un nouveau Cronen­berg décliné au passé

On est heureux de retrouver David Cronenberg. D'autant qu'avec Les Crimes du futur, il retrouve à peu près tous ses films précédents, des corps hybrides et monstrueux du Festin nu jusqu'aux expérimentations post-sexuelles encore plus poussées que dans Crash. "Le vieux sexe, ce n'...

Coupez ! Le film de zombies en plus de Michel Haza­na­vi­cius

Au départ, il y avait « Ne coupez pas », une très réjouissante comédie de zombies, fauchée et Japonaise, tournée avec trois bouts de scotch et de la peinture rouge. Michel Hazanavicius a repris le scénario tel quel, déjà fendard (à coups de hache), mais plutôt que d’en faire un s...