Sortir à Lyon

Play : il est temps de revoir vos potes !

Comé­die. D’un point de vue formel, l’idée a de quoi être casse-gueule : 1h45 de faux rushs de la vie d’un grand adoles­cent qui a docu­menté sa vie des années 90 à aujourd’­hui, camé­scope au poing. Et pour­tant, pour peu qu’on accepte que les mauvais cadrages, le son qui saute et la quasi-absence de montage fassent parti de cette esthé­tique do it your­self, le charme de ce film régres­sif et origi­nal opère, surtout si on a été jeune (et moins jeune) dans les années 90. Installé dans votre canapé douillet, c’est parti pour une petite remon­tée nostal­gique dans le temps: grésille­ments du modem inter­net, Pixies et IAM en bande-son, Coupe du monde 98 et télé­phone fixe, on plonge la tête la première dans la dernière décen­nie du XXe siècle, avec, pour s’y croire encore plus, une star du petit écran de l’époque dans le rôle du père: un Alain Chabat rajeuni. Grâce aux décors et aux costumes presque chinés dans le garage de nos parents, et surtout au natu­rel des scènes, on a vite l’im­pres­sion que Max et ses amis ont fait partie de notre bande de potes, vécu les mêmes galères et fous rires. Et c’est la grande réus­site de ce Play: collec­ter des instants à priori insi­gni­fiants mais univer­sels qui parle­ront à toutes les géné­ra­tions, avec en prime l’an­goisse du temps qui file en arrière plan. Film doudou pour les uns, succes­sion de blagues potaches sans inté­rêt pour les autres, reste que ce feel good movie à la recherche du temps perdu vous donnera irré­sis­ti­ble­ment envie de revoir vos copains d’en­fance pour plon­ger dans vos souve­nirs et vous en créer de nouveaux. ça tombe bien, c’est le décon­fi­ne­ment. C.S.

Play d’An­thony Marciano (Fr, 1h45), avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi… Dispo­nible sur la plupart des plate­formes. Vous pouvez voir la bande-annonce << ici >>.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’art de la récup’ subver­sive

De la styliste britannique Vivienne Westwood, on retient surtout la période punk, quand elle habillait les Sex Pistols et imprimait des T-shirts à message qui faisaient scandale. Ce qu’on sait moins, c’est que cette autodidacte s’est forgé une connaissance encyclopédique de l’his...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

Lompret sort le grand jeu

On a hâte d'être à la rentrée. D'abord parce qu'on peut espérer que les cafés-théâtres, petites salles de spectacle par définition, aient repris du service. Ensuite parce qu'Aymeric Lompret, le sniper le plus doué de sa génération en matière d'observation sociale, est annoncé en ...

Jazz à Vienne prépare ses 40 ans en 2021

Il y aura bien des concerts au théâtre antique cette année, et pas n'importe lesquels : Thomas Dutronc et Vincent Segall joueront sur la scène de Jazz à Vienne pour des captations exceptionnelles filmées par drone... en attendant les premiers nom de l'édition 2021 qui fêtera les ...