Sortir à Lyon
Partager cet article :

Ma vie de cour­gette en strea­ming

Strea­ming gratuit. Conçu au Pôle Pixel de Villeur­banne, Ma vie de Cour­gette avait réussi déjà en 2016 un véri­table tour de force : abor­der les thèmes les plus dépres­sifs liés à la maltrai­tance des enfants par une poésie visuelle et une styli­sa­tion de tous les instants. Alcoo­lisme, drogue, matri­cide, orphe­li­nat, suici­de… La noir­ceur du roman de Gilles Paris, dont le film est adapté, n’est certes pas pour les tout-petits, et rappelle les plus noirs joyaux de l’ani­ma­tion comme Mary et Max. Mais ici, le soin apporté à la réali­sa­tion et à la façon d’uti­li­ser joli­ment l’es­pace minia­ture, les décors et les couleurs comme une pein­ture naïve, vient ravi­ver le pouvoir de l’en­fance qui peu à peu reprend ses droits au fil du très beau scéna­rio de… Céline Sciamma. S’en suit un récit initia­tique qui nous apprend à déjouer la violence pour mieux renaître à la vie. De la “dark anim” en marion­nettes, s’amu­sant avec les trains fantômes ou une rock party d’an­tho­lo­gie pour mieux nous émou­voir. Une splen­deur, à voir ou revoir gratui­te­ment sur le site de France Tv à l’oc­ca­sion de sa « Quin­zaine des réali­sa­teurs » maison en l’ab­sence de Cannes. L.H.


Ma Vie de Cour­gette de Claude Barras (Fr, 1h03). Dessin animé d’après Auto­bio­gra­phie d’une cour­gette de Gilles Paris. Dispo­nible en strea­ming gratuit jusqu’au 14 août sur France Tv << ici >>.

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Les Lyon­nais à l’as­saut des Molières !

Cérémonie. Bon, on ne va pas accorder trop de crédit artistique à une cérémonie pilotée par un entrepreneur de théâtre privé ami du Président de la République (Jean-Marc Dumontet), mais si les Molières peuvent donner un peu (plus) de visibilité à des gens qu'on aime, allons-y, re...

Audiard au festi­val Lumière

Si la perspective de la réouverture des cinémas en juillet se précise, la tenue de la 12e édition du festival Lumière du 10 au 18 octobre est désormais officielle. A voir selon quelles modalités – notamment en ce qui concerne les séances géantes à la Halle Tony Garnier – mais l'e...