Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Marra­kech du rire, le vrai !

Comé­die maro­caine. Les voitures françaises ne sont plus ce qu’elle étaient : la BX d’un voleur reste en rade en plein désert, l’obli­geant à enter­rer son butin sur place. 10 ans plus tard, sortant de prison, il revient sur les lieux mais tombe sur un mauso­lée d’un petit village construit entre temps l’em­pê­chant de retrou­ver la pros­pé­rité, tout un symbo­le… Il va décou­vrir la vie de la cité entre rumeurs, croyances et tradi­tion… De l’hu­mour par l’ab­surde, un style graphique, coloré et pince sans rire, pour son premier film, Alaa Eddine Aljem, venu du docu­men­taire, joue à merveille des atti­tudes, du timing et des déca­lages. Le coif­feur est un croi­se­ment entre Elie Kakou et Roberto Beni­gni et sert aussi d’ar­ra­cheur de dents, tandis que le méde­cin découvre les fausses malades du village (les hommes se soignant au mauso­lée), en leur donnant perpé­tuel­le­ment la même boîte de médi­ca­ment placé­bo… Sans le moindre anti­clé­ri­ca­lisme primaire, Aljem s’amuse de l’ab­sur­dité des croyances quand elles se contentent d’être colpor­tées comme des rumeurs à suivre. Une façon intel­li­gente et origi­nale de faire un portrait de la jeune société maro­caine dont il fait partie (un enfant est d’ailleurs accusé à tort ) , sans jamais se poser en donneur de leçons, regar­dant avec tendresse des tradi­tions au milieu desquelles il se sent désor­mais un peu perdu. Fable exis­ten­tielle ne se prenant jamais au sérieux, Le Miracle de Saint-Inconnu déjoue les tradi­tions par l’hu­mour de sa mise en scène, d’un baiser gluant d’es­car­gots sur fond d’opéra (sic!) jusqu’à une utili­sa­tion prémo­ni­toire prémo­ni­toire et du gel hydro­al­coo­lique ! Rien que pour ça, c’est le moment de décou­vrir un jeune cinéaste maro­cain promet­teur en vous amusant des croyances et des accou­tre­ments qui touchent tout autant notre société actuel­le… L.H.

Le Miracle de Saint-Inconnu d’Alaa Eddine Aljem (Mar, Fr, 1h40) avec Younes Bouab, Salah Ben Saleh, Ahmed Yarziz… Dispo­nible sur Canal Vod, Univers Ciné, Filmo Tv et Orange à 4,99 €.

Vous voulez un avant-goût ? Regar­dez la bande-annonce << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

A dada sur mon traî­neau à Avoriaz

Familial, ludique, dépaysant… Le ski joëring est l’activité de glisse la plus originale pour continuer de profiter de la montagne à tous crins, même quand les remontées sont fermées. Le principe est simple : de la neige, des skis et un cheval attelé pour tracter les skieurs sur d...

Cinéma : 2021, année de tous les dangers

Avant la chute vertigineuse des entrées en 2020 (-70% en moyenne, Covid oblige), on avait laissé le marché lyonnais des salles de cinéma sur une bonne tendance : augmentation générale de près de 5%, avec un retour marqué vers les cinémas de proximité : en 2019, c'était une augmen...

Nouvelle gale­rie à la Croix-Rousse

C'est une galerie format mouchoir de poche, répondant au doux nom deLa taille de mon âme qui a ouvert début décembre place Bertone à la Croix-Rousse. En plus d’avoir eu le courage de lancer leur projet en pleine pandémie, Dominique et Guillaume Ducongé ont opté pour une ligne dir...

Forêt des songes en Thaï­lande

Happy les fans d’Apichatpong Weerasethakul (vous me le copierez dix fois). Arte diffuse gratuitement un des plus beaux opus du réalisateur thaïlandais, palmé d'or pour Oncle Boonmee, et auteur auparavant de Tropical Malady, grand film d'amour expérimental dont on ne sait jamais v...

Piquez une tête à la Tête d’Or !

C’est une idée qui avait germé l’été dernier au sein des équipes de la Ville : installer une piscine éphémère au parc de la Tête d’Or, au centre du vélodrome. Eh bien cet été, on pourra goûter la joie de faire des longueurs au coeur de du plus bel écrin de verdure de la ville. 2 ...