Sortir à Lyon

Dispa­ri­tion inquié­tante

Polar. Le nouveau film du réali­sa­teur de Harryun ami qui vous veut du bien est bien trop origi­nal pour qu’on ne vous le conseille pas… et bien trop inabouti pour qu’on ne le fasse pas avec une certaine réserve. Evacuons tout de suite notre petite frus­tra­tion : le fin mot de cette histoire de dispa­ri­tion d’une femme en pleine Lozère est un brin déce­vante, et réside dans une seconde partie en contre­champ dont on ne peut rien dévoi­ler, avec un peu trop de gigognes dans un récit déjà en gigognes dès le départ… Reste que ce thril­ler sauvage adapté du roman de Colin Niel réserve aussi de jolis moments de comé­die, notam­ment sur les illu­sions de l’amour à l’ère du numé­rique, en plus d’une vraie ambiance polar­deuse avec des person­nages hauts en couleur : Damien Bonnard est encore plus animal que dans Rester verti­cal, et Laure Calamy, notre second rôle français fémi­nin préféré, crève une nouvelle fois l’écran, même si on aurait aimé la voir un peu plus long­temps. Bref, le casting est impec­cable, de Vale­ria-Bruni Tedes­chi à Denis Meno­chet, drôle de brute épais­se… La volte-face d’un scéna­rio dont il ne faut surtout rien dévoi­ler finira de vous faire passer un beau moment, plutôt riches en surpri­ses… Du polar français plein d’ori­gi­na­li­tés. L.H.

Seules les bêtes de Domi­nik Moll avec Denis Méno­chet, Vale­ria-Bruni Tedes­chi, Damien Bonnard, Laure Cala­my… Dispo­nible en Vod sur la plupart des plate­formes. Voir la bande-annonce << ici >>.

Satire dans tous les sens

Comédie politique. Gary Zimmer (Steve Carell), conseiller politique Démocrate, reçoit en plein dans sa face et son costume sur mesure, la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton. Il est d’autant plus déprimé qu’il s’est fait humilier par son homologue Républicaine, l’esth...

Sandrine Sarroche s’ar­rache à la maison

Humour confiné. Même en face d'Eric Zemmour sur Paris Première, elle parvient à être drôle et de bonne humeur. Après son passage à Gerson et en attendant son grand retour à Lyon à la Bourse du travail le 7 février 2021 (patience), découvrez la nouvelle «super semaine» de Sandrine...

Vise-moi Wiesel

Stand up. Il a une tête de premier de la classe et l’insolence d’un cancre. Le genre de sale gosse à raconter sans sourciller qu’on peut tuer une femme en soufflant dans son vagin ou à faire rire avec un sketch sur les assurances maladies… Le Suisse Thomas Wiesel s’est même fait ...