Sortir à Lyon
Partager cet article :

Audiard au festi­val Lumière

Si la pers­pec­tive de la réou­ver­ture des ciné­mas en juillet se précise, la tenue de la 12e édition du festi­val Lumière du 10 au 18 octobre est désor­mais offi­cielle. A voir selon quelles moda­li­tés – notam­ment en ce qui concerne les séances géantes à la Halle Tony Garnier – mais l’es­sen­tiel sera bien là : des films proje­tés et présen­tés dans toutes les salles de l’ag­glo – une spéci­fi­cité du festi­val – dans un souci de proxi­mité pour le plai­sir de la curio­sité. Jacques et Stéphane Audiard vien­dront même fêter le cente­naire de leur pater­nel Michel, dialo­guiste de génie ayant traversé les géné­ra­tions et auquel l’Ins­ti­tut Lumière rendre aussi hommage à travers des publi­ca­tions. Last but not least, une rétros­pec­tive saluera aussi le cinéaste améri­cain Clarence Brown, plas­ti­cien du cinéma muet ayant fait briller le firma­ment des plus belles stars de Holly­wood : Greta Garbo, Joan Craw­ford ou Jean Harlow.

Nanni Moretti, prix Lumière ?

Reste LA ques­tion, qui pour­rait être réso­lue d’ici le 12 juin : qui pour ce 12e prix Lumière ? Si c’est une femme, Isabelle Huppert ou Natha­lie Baye pour­raient faire figure de favo­rites, les condi­tions sani­taires ne permet­tant pas a priori de miser sur des venues inter­na­tio­nales, comme par exemple Nicole Kidman. Mais puisque « ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule », pour para­phra­ser Audiard, au jeu des pronos­tics on mise­rait bien sur… Nanni Moretti ! Soit un premier lauréat italien, à la veine sociale atten­tive au monde qui nous entoure, passeur du grand cinéma italien qui a toujours fait partie inté­grante de la program­ma­tion du festi­val Lumière, avec Alain Delon, Clau­dia Cardi­nale ou Sergio Leone. D’au­tant qu’il est plus facile de fran­chir les Alpes que l’At­lan­tique par les temps qui courent… Alors, 2020, année Nanni ? Vedre­mo…

12e festi­val Lumière, du 10 au 18 octobre dans les salles de cinéma de la Métro­pole.

Collard joue Chopin à Piano à Lyon

Pas de trêve des confiseurs pour Piano à Lyon. Non seulement l'association lyonnaise a déjà daté plusieurs des plus grands pianistes d'aujourd'hui pour sa rentrée de janvier (Nikolai Luganksy, Nicholas Angelich, Nelson Goerner...), mais en plus elle a décidé d'enfourcher le tigre...

Ecou­tez Kaame­lott avant de le voir !

Cette fois, ça devrait être la bonne ! Après avoir été repoussé deux fois en 2020, Kaamelott premier volet - le film le plus attendu de la région (et au-delà) - devrait sortir comme le prochain James Bond au printemps 2021, même s'il n'est toujours pas daté. En attendant, vous po...

L’Ombre de Staline, à voir en Vod

Un dernier film en Vod avant la réouverture des cinémas ? Puisqu'il fait froid, autant partir pour les grands froids soviétiques avec L'Ombre de Staline, thriller historique levant le voile sur l'Holomodor, l'extermination par la faim décidée par le régime stalinien. Haletant et ...

Philippe Decou­flé fait le show en ligne

C’est un des spectacles les plus époustouflants qu’on avait vu à la Maison de la danse ces dernières années. Créé en 2016, Contact est désormais disponible en intégralité gratuitement sur Numeridanse, le site de référence qui permet d'entrer dans la ronde chorégraphique et qui vi...

Le charme à la Lyon­naise

C'est le parc de la Métropole qui allie le mieux nature, patrimoine et botanique. Situé dans l'ouest lyonnais, le domaine de Lacroix-Laval plaît autant aux amoureux de la nature avec ses bois et clairière qu'aux sportifs avec son parcours santé ou encore aux enfants qui peuvent f...

L’ONL part avec Tintin au bout du monde

L'Auditorium ne cesse de s'ouvrir de plus en plus aux musiques du monde, au jeune public, aux after-works, bref à toutes les formes qui ne concernent pas seulement le public mélomane de la musique classique, loin de là... L'ONL a même décidé de célébrer l'année de la BD avec une ...

Mon père, ce bandit au regard si doux…

On aime bien Pio Marmaï quand il tourne dans des films fantaisistes, comme En Liberté! de Pierre Salavadori, ou le premier film de Ronan Le Page, Je Promets d'être sage, avec l'irrésistible Lea Drucker. Il faut dire qu’il a la tête de l'emploi pour jouer les bandits repentis ave...