Sortir à Lyon

Pas sur la bouche

Portrait. Ce premier film prenant et étrange avait à peine eu le temps de sortir au cinéma avant le confi­ne­ment plané­taire. Swal­low fait partie des belles décou­vertes de la sélec­tion d’Exit qui valent le coup d’être rattra­pées en Vod. Soit une jeune femme bien sous tous rapports, se mettant à avaler toutes sors d’objets miné­raux ou impos­sibles à digé­rer à partir du moment où elle se retrouve enceinte, venant d’em­mé­na­ger avec le plus bel homme du monde (Austin Stowell, on a véri­fié : c’est vrai !), jeune PDG brillant qui la laisse un peu trop dans sa maison huppée et design de la banlieue de New York… Le point de départ est rela­ti­ve­ment connu : la face cachée de la vie domes­tique d’une jeune couple brillant dont les illu­sions donnent sur la cour. Ce qu’en fait Carlo Mira­bella-Davis est autre­ment plus origi­nal. Swal­low a beau avoir pour thème un trau­ma­tisme (qu’on se gardera bien de dévoi­ler), il n’est jamais malai­sant, n’abuse pas d’une certaine froi­deur mais sait distil­ler un véri­table mystère à travers le person­nage de Haley Bennett, actrice géniale au physique passe-partout qui ferait passer un état psycho­tique pour une situa­tion presque normale. Le scéna­rio, signé du réali­sa­teur, est son meilleur allié : cares­sant tous les clichés du genre sans jamais y tomber (frus­tra­tion et troubles sexuels, pater­na­lisme, vanité socia­le…), il finit par nous faire avaler ce qu’il y a de plus profond dans ce superbe portrait de femme, jusqu’à un face-face surprise final qui met des mots sur le pire des trau­ma­tismes avec la plus extrême douceur, pour mieux s’en déli­vrer… Un remarquable premier film.

Swal­low de Carlo Mira­bella-Davis (EU, 1h35) avec Haley Bennett, Austin Stowell, David Rasche, Eliza­beth Marvel… Dispo­nible sur la plupart des plate­formes Vod. Regar­dez la bande-annonce << ici >>.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

Les Céles­tins sens dessus dessous!

Après le TNP et en attendant la Croix-Rousse ou le Point du jour, Les Célestins viennent de dévoiler leur nouvelle saison 20-21, où l'on retrouvera Philippe Torreton en Galilée dans la reprise du spectacle de Claudia Stavisky (lire notre critique << ici >>). En attendant de retro...

Fils de personne

Il a les rôles de petites frappes qui lui collent à la peau et ça lui va plutôt bien au teint. Après avoir joué les apprentis djihadistes pour Téchiné aux côtés de Deneuve dans L’Adieu à la nuit ou encore le fils rebelle de Virginie Efira chez Joachim Lafosse dans Continuer, Kace...