Sortir à Lyon
Partager cet article :

Chasse aux trum­pistes !

Série B. On ne voudrait pas alimen­ter la théo­rie du complot. Mais comment se fait-il que The Hunt qui se flatte d’être « le film qui a fait scan­dale aux États-Unis  », et aussi le «  film dont on a le plus entendu parler sans jamais l’avoir vu pour l’ins­tant », ne passe qu’au Mega CGR Brignais (ou Ville­franche si ça vous fait plus près). Car, juste­ment, dans ce sympa­thique film de violence gore, des complo­tistes, il y en a. Une ving­taine de personnes qui blabla­taient sur les réseaux sociaux qu’une bande de riches psycho­pathes orga­nisent des chasses à l’homme autour d’un manoir, véri­fient leur théo­rie à leur détri­ment. Enle­vés, lâchés comme des faisans dans la nature, ils sont trans­per­cés par des flèches, troués par des gros calibres, empa­lés, coupés en deux, disper­sés dans une pluie de sang par des mines. « Oups, on avait raison ».

Hilary Swank est de retour et elle n’et pas conten­te…

Seule­ment, les chas­seurs n’ont pas prévu qu’une sorte de Kill Bill mutique, une blonde pas du genre à végé­ter au bord d’une piscine en se faisant les ongles, n’al­lait pas se lais­ser faire, et les élimi­ner à leur tour. Pourquoi The Hunt est-il censé avoir fait « scan­dale » alors que couper les gens en deux n’a jamais fait de mal à personne (au cinéma). Eh bien, proba­ble­ment par effet d’in­ver­sion des genres. Les victimes sont des rednecks, des ploucs/fake­news/stig­ma­ti­sés élec­to­rat Trump, tandis que les chas­seurs sont de riches démo­crates éclai­rés et progres­sistes du genre écri­ture inclu­sive, souvent au fémi­nin. Tant mieux. Le débat prééléc­to­ral n’aura pas lieu à la fin, pour cause de décès multiples. C’est vous dire si ce petit film d’été est réjouis­sant. François Mailhes

The Hunt de Craig Zobel (E.U., 1h31) avec Betty Gilpin, Hilary Swank, Wayne Duvall… Unique­ment dans les ciné­mas CGR à Brignais et à Ville­franche-sur-Saône.

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Voilà un objet cinématographique taillé pour répondre aux canons du film judiciaire: une histoire vraie (celle d'un Mauritanien injustement détenu au camp de Guantánamo pendant 14 ans), une grosse machine à dénoncer (l’administration Bush et un système judiciaire qui bat de l’ail...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...

Annette,comé­die musi­cale pour faire chan­ter #MeToo

Le premier problème d’Annette, c’est... Annette (le rôle, qu’on vous laissera découvrir). Le deuxième, c’est la musique des Sparks, à l'origine du film, ce qui est quand même ballot pour une comédie musicale. L'ambition était sans doute trop grande pour eux : après une belle ouve...