Sortir à Lyon
Partager cet article :

Où va la chance ?

Un sac Vuit­ton et ça repart : une bande de pieds-nicke­lés se disputent un magot trouvé par hasard dans ce premier film coréen choral, exer­cice de style brillant et jouis­sif en forme de carte de visite. Adap­ta­tion d’un roman japo­nais avec la Chine en ligne de mire, style taran­ti­nesque à la sauce asia­tique, les poupées russes du scéna­rio sont un pur prétexte, mais la beauté plas­tique de chaque plan mâtiné de person­nages haut en couleurs et en pleine crise exis­ten­tielle, suffit à faire de ce thril­ler en forme de comé­die une belle décou­verte. L’hu­mour à froid et la famille dingue et disloquée, avec une mère atro­ce­ment drôle, nous rappelle qu’il s’agit bien d’un film coréen, comme la dose d’ac­tion et de sang de ces requins qui s’en­tre­dé­vorent jusqu’à l’ab­sur­de… On aime même y manger des intes­tins… humains ! Le paquet de ciga­rettes qui donne son titre français au film sera la seule échap­pa­toire pour le veinard parti le cher­cher. Le reste est un cercle infer­nal en forme de manège coloré et verti­gi­neux baigné de musique et de néons, dans une choré­gra­phie ciné­ma­to­gra­phique un peu vaine mais joli­ment trous­sée.

Lucky Strike de Kim Yong-Hoon (Cor-, 1h48) avec Do-Yeon Jeon, Woo-sung Jung, Sung-Woo Bae…

Un beau matin, le plus beau rôle de Léa Seydoux

Retraçant comme souvent sa propre expérience, la réalisatrice du Père de mes enfants filme la vie de Sandra (Léa Seydoux), jeune mère célibataire qui, quand elle n'est pas occupée à transporter son père (Pascal Greggory) d'une maison de retraite à l'autre, passe son temps à éleve...

Tori et Lokita, le nouveau film déce­vant des Dardenne

Il y a toujours de belles choses dans un film des frères Dardenne. Comme ici le premier gros plan sur Lokita (Joely Mbundu) ou Pablo Schils, gamin au vélo inoubliable alors que les réalisateurs belges reviennent au sujet de La Promesse : la famille et l’immigration. Comme toujour...

Dahmer, la snuff série gay la plus vue de Netflix

Tu m'étonnes que tout le monde regarde ! Voyeuriste, sordide, malaisant, mais aussi incroyablement bien interprété et mis en scène (même Gregg Araki a mis la main à la pâte pour un épisode !), Dahmer, monstre, L'Histoire de Jeffrey Dahmer, est un véritable phénomène... assez impr...