Sortir à Lyon
Partager cet article :

Eins, zwei, drei, cinéma gratuit !

Pas besoin d’avoir fait Alle­mand LV1 pour se faire une toile au Festi­val du film alle­mand en plein air du Goethe Insti­tut. Les films proje­tés sont sous-titrés en français, ce qui permet même aux non-germa­no­phones de décou­vrir les derniers succès du cinéma germa­nique, comme Ce garçon a besoin de prendre l’air de Caro­line Link, récit de l’en­fance de l’un des plus grands humo­ristes Outre-Rhin, Hape Kerke­ling. Mais c’est aussi l’oc­ca­sion de revoir l’un des plus beaux films de Wim Wenders, devenu un clas­sique, Les Ailes du désir (photo) avec Bruno Ganz, disparu récem­ment (à voir aussi dans Une vie cachée de Malick, lire notre critique << ici>>). Un véri­table poème ciné­ma­to­gra­phique dans le Berlin divisé de l’après-guerre, racon­tant aussi bien le morne quoti­dien des Berli­nois que l’his­toire d’amour impos­sible entre un ange et une trapé­ziste. C.S.

Festi­val du film alle­mand en plein air. Sur les anciens terrains du Marché Gare à Confluence (Lyon 2e) à ciel ouvert. Du mercredi 15 au samedi 18 juillet.

  • Jeudi 16 juillet à 21h30 : Les Ailes du désir de Wim Wenders.
  • Vendredi 17 juillet à 21h30 : Les Merveilleux Voyage de Wilken­bruch de Michael Stei­ner.
  • Samedi 18 juillet à 21h30 : Ce garçon a besoin de prendre l’air de Caro­line Link.

Programme détaillé << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

« Masca­rade ! » L’[édito] de Luc Hernan­dez

On voudrait nous faire croire qu'on peut courir 10m derrière un joggeur mais qu'on ne pourrait pas assister à un concert avec un masque à 10m d'un trompettiste ? Que mon fromager pouvait rester ouvert (la laiterie Gilbert, miam) mais pas un libraire ? Qu'on peut laisser 1...

Lemon incest

La scène d’ouverture est à vous faire des noeuds à l’estomac: un long plan-séquence qui voit basculer la vie ordinaire d’une mère dans l’horreur. Alors qu’elle est chez elle à Barcelone, Elena reçoit un appel de son fils de 6 ans parti en vacances avec son père. L’enfant est perd...