Sortir à Lyon
Partager cet article :

Eins, zwei, drei, cinéma gratuit !

Pas besoin d’avoir fait Alle­mand LV1 pour se faire une toile au Festi­val du film alle­mand en plein air du Goethe Insti­tut. Les films proje­tés sont sous-titrés en français, ce qui permet même aux non-germa­no­phones de décou­vrir les derniers succès du cinéma germa­nique, comme Ce garçon a besoin de prendre l’air de Caro­line Link, récit de l’en­fance de l’un des plus grands humo­ristes Outre-Rhin, Hape Kerke­ling. Mais c’est aussi l’oc­ca­sion de revoir l’un des plus beaux films de Wim Wenders, devenu un clas­sique, Les Ailes du désir (photo) avec Bruno Ganz, disparu récem­ment (à voir aussi dans Une vie cachée de Malick, lire notre critique << ici>>). Un véri­table poème ciné­ma­to­gra­phique dans le Berlin divisé de l’après-guerre, racon­tant aussi bien le morne quoti­dien des Berli­nois que l’his­toire d’amour impos­sible entre un ange et une trapé­ziste. C.S.

Festi­val du film alle­mand en plein air. Sur les anciens terrains du Marché Gare à Confluence (Lyon 2e) à ciel ouvert. Du mercredi 15 au samedi 18 juillet.

  • Jeudi 16 juillet à 21h30 : Les Ailes du désir de Wim Wenders.
  • Vendredi 17 juillet à 21h30 : Les Merveilleux Voyage de Wilken­bruch de Michael Stei­ner.
  • Samedi 18 juillet à 21h30 : Ce garçon a besoin de prendre l’air de Caro­line Link.

Programme détaillé << ici >>.

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Voilà un objet cinématographique taillé pour répondre aux canons du film judiciaire: une histoire vraie (celle d'un Mauritanien injustement détenu au camp de Guantánamo pendant 14 ans), une grosse machine à dénoncer (l’administration Bush et un système judiciaire qui bat de l’ail...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...

Annette,comé­die musi­cale pour faire chan­ter #MeToo

Le premier problème d’Annette, c’est... Annette (le rôle, qu’on vous laissera découvrir). Le deuxième, c’est la musique des Sparks, à l'origine du film, ce qui est quand même ballot pour une comédie musicale. L'ambition était sans doute trop grande pour eux : après une belle ouve...