Sortir à Lyon

Dracula, conte érotique

Cette grande fresque médié­vale, baroque et sangui­no­lente fut moyen­ne­ment goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épou­ser la préca­rité d’ef­fets spéciaux rudi­men­taires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer… En plus d’une séquence d’hom­mage au Ciné­ma­to­graphe des Lumière dans les rues de Londres, c’est certai­ne­ment l’adap­ta­tion la plus fidèle au récit d’ori­gine de Bram Stoker, avec aux côtés de Gary Oldman et Anthony Hopkins, un couple de rêve : Winona Ryder et Keanu Reeves, amou­reux prison­niers de ce « monstre que les hommes de chair veulent tuer », dans ce qui est aussi un grand film d’amour sur le combat entre sexe et reli­gion : « Je vous aime trop pour vous damner » avouera le Comte à sa proie…

Winona Ryder, proie de choix pour la Dracula de Coppola.

Le sens de la déme­sure propre au prix Lumière 2019 trouve ici un sujet assez ample pour sa soif d’ins­pi­ra­tion, le fantasme morbide du mythe du vampire se mêlant ici à la convoi­tise de la chair la plus érotique. Un des grands films de Coppola, à savou­rer sur grand écran, sans modé­ra­tion.

Bande-annonce d’époque (1992).

Dracula de Fran­cis Ford Coppola (Bram Stoker’s Dracula, 1992, EU, 2h35) avec Gary Oldman, Winona Ryder, Keanu Reeves, Anthony Hopkins… Dans le cadre d’UGC Culte. Jeudi 23 juillet à 20h aux UGC Ciné Cité Confluence et Cité Inter­na­tio­nale, et à 20h10 à l’UGC Asto­ria.

24 ans, toujours prolo…

Passé par la réalisation TV depuis 2015 et son Crazy Amy,, Judd Apatow a pris un recul qui lui fait un bien fou sur son cinéma, dépassant désormais les personnages d'inadaptés régressifs auxquels se limitaient un peu trop ses premiers films. Co-scénariste dans son propre rôle, Pe...

Dardenne éden

Ils ont révolutionné le cinéma à eux tous seuls : la caméra à l'épaule collée à la nuque de ses personnages, utilisée jusque dans le Elephant de Gus Van Sant, doit par exemple beaucoup à Rosetta (1999), Palme d'or qui sonnait comme une déflagration dans le cinéma contemporain. Il...

L’hor­reur domes­tique

Fantastique. Un jeune couple emménage dans un pavillon dont le quartier est totalement aseptisé, reproductible à l'infini... L'originalité de ce film, le deuxième de son auteur après un premier film d'horreur intitulé Without name, réside avant tout dans son invention visuelle et...

François Marti­nez, magi­cien maison

On connaît bien François Martinez sur les scènes lyonnaises pour avoir foulé à peu près toutes les planches des cafés-théâtres, du Boui Boui au Rideau Rouge, avec son spectacle « Menteur ? ». Les magiciens sont les seules personnes par qui on accepte volontiers de se faire rouler...