Sortir à Lyon
Partager cet article :

Mon père, ce bandit au regard si doux…

On aime bien Pio Marmaï quand il tourne dans des films fantai­sistes, comme En Liberté! de Pierre Sala­va­dori, ou le premier film de Ronan Le Page, Je Promets d’être sage, avec l’ir­ré­sis­tible Lea Drucker. Il faut dire qu’il a la tête de l’em­ploi pour jouer les bandits repen­tis avec son regard rassu­rant de labra­dor et sa carrure de catcheur amateur de cuisine du terroir. Le voilà qui réci­dive dans ce petit film rafraî­chis­sant, où il campe un papa ex-taulard, loin­tain cousin des pieds nicke­lés, son rôle préféré.

Mettant en scène une famille dysfonc­tion­nelle avec deux parents imma­tures et leur fille désa­bu­sée qui s’isole de leurs délires avec son casque anti-bruit, Feli­cità se construit comme un road movie laby­rin­thique, suivant les affa­bu­la­tions des uns et des autres. Pendant que papa et maman inventent de gros mythos, Tommy se raconte des histoires avec son ami imagi­naire cosmo­naute. Liens fami­liaux, fron­tière entre norma­lité et origi­na­lité, si le message du film est aussi profond que la marée basse, les bonnes idées de mise en scène et le scéna­rio en forme de jeu de piste se dérou­lant sur 24 heures en font un sympa­thique film d’été. C.S.

Feli­cità de Bruno Merle (France, 1h22) avec Pio Marmai, Rita Merle, Camille Ruther­ford… Au cinéma Lumière Belle­cour, à l’UGC Ciné Cité Intern­tio­nale et au Pathé Vaise.

La Mule de Clint East­wood, gratuit sur France 2

À 88 ans, Clint Eastwood était déjà coquet. Il incarne un personnage âgé de « seulement » 80 ans. Earl Stone, un horticulteur solitaire qui a eu son heure de gloire et de prospérité en cultivant son célèbre Lys d’un jour, est sur le point d’être saisi. Car Internet, auquel il ne ...

On a vu le nouveau Almo­do­var, Madres para­le­las

Revoilà un Pedro Almodovar plutôt en bonne forme malgré une excentricité plus contenue, avec ses couleurs franches, ses destinées de femmes fortes et bien-sûr son actrice fétiche, Penélope Cruz. Après Douleur et Gloire, son dernier film en forme d'autobiographie masculine, le réa...

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réalisateur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assumer une responsabilité individuelle dans un régime totalitaire. Ou comment défier la censure en tournant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse ...

La Fièvre de Petrov, le nouveau coup de folie de Sere­bren­ni­kov

Il nous a mis la fièvre pendant des heures, Kirill Serebrennikov avec La Fièvre de Petrov, son dernier film. Ou plus exactement, pendant les 2h30 que dure cette balade métaphysique aux côtés de Petrov, dessinateur de BD sacrément grippé, ce qui ne l'empêche pas de boire des coups...