Sortir à Lyon
Partager cet article :

Mon père, ce bandit au regard si doux…

On aime bien Pio Marmaï quand il tourne dans des films fantai­sistes, comme En Liberté! de Pierre Sala­va­dori, ou le premier film de Ronan Le Page, Je Promets d’être sage, avec l’ir­ré­sis­tible Lea Drucker. Il faut dire qu’il a la tête de l’em­ploi pour jouer les bandits repen­tis avec son regard rassu­rant de labra­dor et sa carrure de catcheur amateur de cuisine du terroir. Le voilà qui réci­dive dans ce petit film rafraî­chis­sant, où il campe un papa ex-taulard, loin­tain cousin des pieds nicke­lés, son rôle préféré.

Mettant en scène une famille dysfonc­tion­nelle avec deux parents imma­tures et leur fille désa­bu­sée qui s’isole de leurs délires avec son casque anti-bruit, Feli­cità se construit comme un road movie laby­rin­thique, suivant les affa­bu­la­tions des uns et des autres. Pendant que papa et maman inventent de gros mythos, Tommy se raconte des histoires avec son ami imagi­naire cosmo­naute. Liens fami­liaux, fron­tière entre norma­lité et origi­na­lité, si le message du film est aussi profond que la marée basse, les bonnes idées de mise en scène et le scéna­rio en forme de jeu de piste se dérou­lant sur 24 heures en font un sympa­thique film d’été. C.S.

Feli­cità de Bruno Merle (France, 1h22) avec Pio Marmai, Rita Merle, Camille Ruther­ford… Au cinéma Lumière Belle­cour, à l’UGC Ciné Cité Intern­tio­nale et au Pathé Vaise.

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Haen­del par le Concert de l’Hos­tel Dieu

S'il y a un maître du bel canto baroque, c'est bien lui. Avant de se faire naturalisé anglais et être immortalisé avec Le Messie, Haendel a fui très tôt son Allemagne natale... pour tomber amoureux fou de l'opéra italien. Il en composera 39, en les important à Londres, à une époq...

1917, la guerre au kilo­mètre

Blockbuster. C'est LA sortie événement en Vod de la semaine : le film de Sam Mendes sorti en début d'année et... tourné en un seul plan ! 1917 suit en effet pendant 2 heures 2 soldats anglais dans les tranchées de la Première guerre mondiale, messagers chargés de prévenir leurs f...