Sortir à Lyon
Partager cet article :

Festi­vals de cinéma : ça repart !

Le festi­val Lumière ouvre la billet­te­rie pour la soirée d’ou­ver­ture, le cinéma Le Zola, toujours aussi entre­pre­nant, main­tient ses Reflets du cinéma ibérique et latino-améri­cain, déca­lés à la mi-septem­bre… Bonne nouvelle, les événe­ments cultu­rels reprennent une place dans vos calen­driers, à condi­tion d’êtres sages, assis et masqués.

Pour sa soirée d’ou­ver­ture, Lumière main­tient son rendez-vous à la grande Halle Tony Garnier, qui contient moins de 5000 personnes en confi­gu­ra­tion assise. Le festi­val promet « des profes­sion­nels, des montages, de la musique et un long métrage », dont le nom n’est jamais dévoilé en amont, selon la tradi­tion. Voilà qui laisse la porte ouverte aux spécu­la­tions, comme celle d’In the mood for love, le film de Wong-Kar-Wai, lauréat du prix Lumière, qui fête ses 20 ans cette année et figu­rait au programme de Cannes Clas­sics 2020 avant l’an­nu­la­tion du festi­val sur la Croi­sette en mai dernier…

Du côté du Zola, le programme est pratique­ment iden­tique à celui prévu en mars dernier : des focus sur le Brésil, Cuba et le Chili, un peu moins d’in­vi­tés et d’avant-premières, mais toujours quinze jours pleins de projec­tions présen­tées reflé­tant 14 pays. De quoi s’ou­vrir la tête et les yeux à l’heure où les salles de cinéma sont presque exclu­si­ve­ment satu­rées par le mono­pole de Tenet, et l’in­fla­tion du cinéma français d’art et essai.

36e Reflets du cinéma ibérique et latino-améri­cain. Du 16 au 30 septembre. Tout le programme << ici >>.

Ouver­ture du festi­val Lumière. Samedi 10 octobre. Billet­te­rie ouverte << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

La (double) vie de Brian

Alors que l'Institut Lumière lui consacre une large réetrospective, Quais du polar invite Brian De Palma pour son premier livre, Les Serpents sont-ils nécessaires. Deux bonnes raisons de rencontre un des plus grands cinéastes vivants....

Ludwig et Jona­than à l’Au­di­to­rium

Avec tous ces événements enrhumés, on en aurait presque oublié l'anniversaire Beethoven. Il reprend de plus belle en cette fin d'année avec, rien que pour le mois d'octobre, la musique de chambre – trop souvent sous-estimée chez Beethoven – accessible et gratuite au CNSMD, et le ...